Les stars du heavy metal finlandais la jouent soft pour Noël

Se réunir entre amis et membres de sa famille pour fêter Noël est toujours une occasion très spéciale : d’ailleurs, les musiciens de heavy metal ne font pas exception à la règle… même s’ils se conduisent toute l’année en vilains garçons et vilaines filles.

Lire article

En fait, le heavy metal finlandais puise depuis de nombreuses années son inspiration tout particulièrement dans les fêtes de Noël, et ce de bien des façons différentes.

Quand on va au-delà de l’apparence des personnages lugubres que se plaisent à se composer les metalleux finlandais et qu’on leur demande quelles réflexions leur inspire la période de l’année la plus marquée par les bons sentiments, ils ne manquent pas d’admettre bien volontiers qu’ils apprécient beaucoup les fêtes de fin d’année.

Tarja Turunen : un climat metal aux nuances adoucies

Quand on est sur la route aussi souvent que Tarja Turunen, le plus beau de tous les cadeaux de Noël est de s’accorder de passer du temps chez soi.Photo: Eugenio Mazzinghi

« De mon point de vue, c’est la neige, le calme et un cadre paisible qui contribuent à l’ambiance authentique de Noël », nous dit la chanteuse et compositrice Tarja Turunen, par ailleurs ancienne chanteuse du groupe de metal symphonique Nightwish. « Les feux d’artifice et autres manifestations de ce genre ne correspondent pas vraiment à l’idée que je me fais de l’état d’esprit de Noël. »

Il n’en reste pas moins que le Noël de Turunen est aussi doté de nuances metal : la jeune femme fait partie du groupe Raskasta Joulua (« Heavy Christmas » en anglais), un collectif réunissant des éléments de plusieurs groupes tantôt de façon permanente, tantôt occasionnelle, tous associés dans ce projet artistique pour créer des versions metal de différents célèbres chants de Noël finlandais.

Toutefois, ce sont les chants de Noël traditionnels qui ont la préférence de Turunen quand elle est chez elle. « J’aime les chants de Noël classiques parce qu’on peut vraiment se détendre en les écoutant en fond sonore. Ma chanson finlandaise préférée de Noël est Varpunen Jouluaamuna (« Un Moineau le matin de Noël ») ainsi que I Love Walking in the Air, un morceau qui fait partie de la bande sonore du dessin animé The Snowman », indique-t-elle en faisant référence à un film britannique sorti dans les pays francophones sous le titre « Le Bonhomme de neige », dont la popularité s’est étendue jusqu’en Finlande.

Quand on est en tournée quasiment jusqu’au grand jour où le Père Noël vient voir les enfants chez eux, comme c’est le cas de Turunen et du groupe Raskasta Joulua, le plus beau de tous les cadeaux de Noël est de s’accorder de passer du temps chez soi. La chanteuse nous précise qu’elle adore faire de la pâtisserie et cuisiner des plats de Noël en compagnie de sa fille.

Noora Louhimo : les flocons de neige adoucissent la douleur

Même si Noora Louhimo (au premier rang) chante la douleur, la mort et l’enfer avec le groupe Battle Beast, elle apprécie à tel point la paisible ambiance de Noël qu’elle commence à faire ses décorations de fin de l’année dès novembre afin de faire durer Noël plus longtemps. Photo: Battle Beast

Pour Noora Louhimo, chanteuse du groupe de heavy metal Battle Beast, plus la période des fêtes démarre tôt, mieux c’est. « Je commence à faire mes décorations de fin d’année dès novembre, parce que ça me permet de faire durer Noël plus longtemps », dit-elle.

Véritable antithèse de tout ce que symbolise le Père Noël, le groupe Battle Beast a sorti quatre albums depuis 2005. Les tournées mondiales et une lourde charge de travail ont toutefois transformé la figure de proue du groupe connue pour sa forte personnalité en une adepte convaincue de la déclinaison la plus soft possible de Noël : « Aujourd’hui plus que jamais, je souhaite simplement me retrouver avec mes proches à Noël. Mon travail est si intense que j’aime passer la période des fêtes dans un esprit de sobriété et de minimalisme. J’apprécie juste de rester chez moi. »

N’importe qui aurait des chances de voir son équilibre nerveux mis à rude épreuve à force de chanter la douleur, la mort et l’enfer une grande partie de l’année : il n’est pas bien étonnant dans ces conditions que Louhimo ait besoin de la période des fêtes de fin d’année pour déstresser et refaire le plein de forces. « J’aime bien aussi me promener dans la nature, mais l’effet n’est pas le même s’il n’y a pas de neige à Noël. »

Espérons qu’en voletant bientôt dans l’air, les flocons de neige apporteront à la chanteuse de metal les éléments visuels apaisants qu’elle appelle impatiemment de ses vœux.

Timo Kotipelto : des souvenirs de maisons en pain d’épices

Timo Kotipelto (au milieu), ici avec les autres membres du groupe de power metal Stratovarius, rend visite à sa famille et à ses amis pendant la période des fêtes de fin d’année : plats traditionnels, instants de qualité et jeux de société figurent alors au programme. Photo: Stratovarius

Des plats traditionnels, des instants de qualité et des jeux de société, voilà en quoi consiste en résumé le Noël de Timo Kotipelto. D’habitude, le chanteur du groupe de power metal Stratovarius rend visite à ses parents à Noël en étant accompagné par les autres membres de sa famille. « Nous ne nous faisons pas vraiment de cadeaux, sauf aux enfants », dit Kotipelto. « J’essaie de donner un coup de main pour les préparatifs de la fête ou de faire sourire mes proches avec mon goût pour les blagues idiotes. »

Stratovarius est l’un des plus anciens groupes de metal finlandais et fait aussi partie des groupes les influents de la scène power metal avec ses 15 albums studio et ses 5 albums live. Kotipelto a écrit plusieurs des chansons du groupe dans sa petite ville natale de Lappajärvi, située en Finlande centrale de l’Ouest. L’endroit lui rappelle de bons souvenirs : « Quand j’étais plus jeune, j’avais l’habitude de construire une maison en pain d’épices avec mon frère », nous dit-il. « Si je me souviens bien, ce n’était pas la plus jolie des maisons, mais elle avait bon goût ! »

Jyrki Linnankivi : un Noël hanté

Mieux connu sous le nom de Jyrki69, Jyrki Linnankivi est le chanteur du groupe de rock gothique The 69 Eyes. Nous croyons comprendre que c’est lui qui pose en houppelande rouge sur cette photo réunissant les membres de son groupe.Photo: Ville Juurikkala

Mieux connu sous le nom de Jyrki69, Jyrki Linnankivi est le chanteur du groupe de rock gothique The 69 Eyes. Il garde quant à lui le souvenir d’une maison en pain d’épices bien personnelle.

« Une fois, notre groupe a participé à un concours de construction de maisons en pain d’épices entre people », nous raconte Linnankivi. « On a créé une maison hantée avec des chauve-souris à l’intérieur. » Il ajoute qu’il adore écouter des chants de Noël au sauna. Les membres du groupe The 69 Eyes jouent ensemble

depuis l’été 1989, et à l’heure où ces lignes étaient écrites les musiciens se trouvaient en pleine préparation de leur douzième album.

Par Carina Chela, décembre 2018

Timo Rautiainen, en studio avec le groupe Frigg

Timo Rautiainen, figure de proue de la formation de heavy metal Trio Niskalaukaus (à dr.), apparaît avec Johanna Försti (à g.) comme chanteur invité sur un album de Noël du fabuleux groupe de violoneux finlandais Frigg.Photo: Antti Vuorenmaa

Curieusement, l’un des tout derniers enregistrements dédiés à Noël d’une star du metal figure sur un album de Frigg, un groupe de violoneux caractéristique de la musique folk finlandaise connu dans le monde entier. Nommé en référence à une déesse de la mythologie nordique, ce groupe s’apprête à sortir un album de mélodies inspirées par la période des fêtes opportunément intitulé Joululaulut (« Chants de Noël »).

Timo Rautiainen, qui a commencé par se faire connaître sur la scène heavy metal avec le groupe Trio Niskalaukaus, est l’un des chanteurs invités sur l’album. « Je fais moi-même de la musique folk, et je suis un grand fan de Frigg », dit Rautiainen dans le dossier de presse accompagnant la sortie du disque Joululaulut, « et c’est donc pour moi un honneur de participer à ce projet. Cet album est un mélange captivant d’influences musicales contemporaines et anciennes avec ses chansons interprétées d’une manière inhabituelle. »

Texte de l’encadré : Peter Marten, décembre 2018

 

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

En savoir plus

Une photographe finlandaise de talent au service du metal

Il n’est sans doute pas trop surprenant que Tina Korhonen, une photographe connue pour son travail créatif consistant à illustrer les cultures metal et rock (voir notre diaporama), soit précisément originaire de Finlande, pays considéré comme une plateforme de la musique metal. Elle est nominée pour le titre de Meilleur photographe dans le cadre des Heavy Music Awards 2018.

Liens