Une petite localité finlandaise Capitale mondiale du metal

C’est Lemi, petite municipalité de Finlande du Sud-Est de seulement 3.076 âmes, qui a remporté la compétition pour le titre de World Capital of Metal tout en se gagnant la sympathie générale.

Lire article

La compétition s’est poursuivie une bonne partie des mois de mai et juin 2018, période pendant laquelle les groupes de metal et leurs fans étaient invités à inscrire leur groupe sur le site internet Capital of Metal, ceci ayant pour effet d’accroître le score de la ville d’origine du groupe.

Deux favoris ont fini par se dégager : qui de Joensuu ou de Lemi, toutes deux situées en Finlande de l’Est, allait s’imposer comme Capital of Metal ? La compétition fut très serrée jusqu’au bout, chacune des communes candidates encourageant leurs groupes et les fans de ceux-ci à se connecter sur le site du concours pour y participer.

Pour promouvoir sa cause, la ville de Joensuu alla jusqu’à créer des mèmes internet sur une thématique de chats : il n’en devint pas moins clair à la fin que c’est à la toute petite municipalité de Lemi, située à 50 kilomètres de la frontière russe, que revenait la victoire.

La compétition Capital of Metal tire son origine de la réputation que s’est faite la Finlande de pays comptant le plus grand nombre de groupes de metal par habitant au monde, soit 53,2 groupes pour 100.000 habitants. Lemi a remporté la compétition avec ses 13 groupes locaux, soit une proportion théorique de 233,4 groupes de metal pour 100.000 habitants. Cependant, dans l’absolu, c’est Joensuu qui compte le plus grand nombre de groupes de metal de toutes les municipalités finlandaises.

Quant à la capitale du pays Helsinki, son score s’est établi à 123 groupes, ce qui donne une proportion de 19,4 groupe pour 100.000 habitants. Au cours de la campagne pour le titre de Capital of Metal, Helsinki avait fait appel à l’aide de Tallinn, la capitale de la toute proche Estonie : même après la création d’une métropole du metal baptisée Hellinn à partir du rapprochement pour la circonstance des deux capitales, le score de l’entité fictive ainsi constituée n’atteignait que 154 groupes, soit moins que Joensuu.

Lemi adore le metal

Le guitariste Rolle Hirsimäki (à g.) du groupe Kasvoton (« Sans Visage ») basé à Lemi note que « Stam1na est la démonstration vivante qu’il est possible de faire de la bonne musique et de devenir populaire même si vous venez d’une toute petite localité ».Photo : Simo Sairanen

Comment la municipalité rurale de Lemi a-t-elle donc décroché le titre de World Capital of Metal ? « Chez nous à Lemi, la musique occupe depuis toujours une place importante dans la vie des gens », nous dit Jussi Stoor, le maire de la commune. « Par exemple, les gens d’ici chantent des hymnes à quatre temps depuis des temps immémoriaux ». Stoor s’est vu décerner la distinction honorifique de Mayor of Metal à la cérémonie officielle de remise du titre de Capital of Metal qui a eu lieu sur la scène principale du Tuska Open Air Metal Festival à Helsinki, le 30 juin 2018.

« Ça a vraiment été une surprise, même si je savais qu’il y a effectivement beaucoup d’habitants de Lemi qui font de la musique », dit pour sa part Rolle Hirsimäki, un guitariste originaire de la commune. « Peut-être que la place de la musique dans la vie des gens est plus grande à la campagne du fait qu’il n’y a pas beaucoup d’autres activités par ici ». Baptisé Kasvoton (« Sans Visage » en français), le groupe dont il fait partie joue du death metal extrême depuis sa formation en 2010, alors que ses quatre membres étaient encore sur les bancs de l’école à Lemi.

Stoor et Hirsimäki s’accordent à citer en particulier un groupe de metal né à Lemi considéré depuis une bonne vingtaine d’années comme emblématique par de nombreux jeunes : Stam1na. « Même si ce ne sont pas les genres musicaux qui manquent en dehors du heavy metal, c’est peut-être la célébrité du groupe Stam1na qui explique que les gens de Lemi soient à ce point mordus de metal », avance Stoor.

Hirsimäki est du même avis : « Stam1na est la démonstration vivante qu’il est possible de faire de la bonne musique et de devenir populaire même si vous venez d’une toute petite localité ». La municipalité de Lemi n’avait d’ailleurs pas attendu la campagne pour le titre de Capital of Metal pour travailler étroitement avec Stam1na.

Un soutien à la musique

Le maire de Lemi Jussi Stoor, également connu sous son titre de Mayor of Metal, traverse le centre-ville d’Helsinki avec style pour rejoindre le site du Tuska Open Air Metal Festival et y recevoir au nom de ses administrés le titre de World Capital of Metal. Malgré quelques nuages menaçants, la météo fut finalement favorable aux festivités du jour.Photo : Miika Storm

Ce n’est toutefois pas seulement grâce à Stam1na que Lemi a gagné la compétition : la municipalité n’a eu de cesse d’investir dans la musique et de soutenir ses jeunes, par exemple en mettant à disposition des espaces de répétition pour ses jeunes musiciens. Stoor indique à ce sujet qu’au moins une demi-douzaine de groupes répète en ce moment dans des locaux prêtés par la mairie de Lemi. C’est aussi dans l’une de ces salles que le groupe Kasvoton a fait ses premières armes musicales, tandis que Stam1na dispose lui aussi, même encore aujourd’hui, d’un local de répétition dans la petite bourgade.

Tandis que Lemi a Stam1na, la ville de Joensuu accueille de son côté le Festival Ilosaarirock, un événement annuel de rock qui a démarré dès les années 1970 et autour duquel s’est aussi constituée une certaine tradition. Par ailleurs, les groupes prometteurs basés à Joensuu ont la faculté de demander des subventions municipales destinées à financer leurs premières tournées européennes. « Je tiens à féliciter Joensuu », nous dit Stoor. « C’est une vraie mecque pour la musique metal, et ils ont beaucoup de groupes. Notre compétition a été rude mais loyale, et je suis heureux que les uns comme les autres, nous fassions la promotion de cette culture particulière ensemble. »

Stoor et Hirsimäki estiment que la victoire de leur commune est due au moins en partie au fort esprit collectif qui anime les habitants de Lemi. « Nos groupes se sont impliqués dans la campagne pour le titre en y participant activement », note Stoor.

Le maire s’est lui-même prêté avec enthousiasme au jeu de la compétition, faisant même réaliser une vidéo en réponse à une vidéo d’Helsinki où la métropole finlandaise lançait un appel à la rescousse à la capitale estonienne Tallinn. « Notre petite taille ne nous permet pas de nous offrir des équipements vidéo sophistiqués », déclare Stoor dans le clip. « N’empêche que contrairement à d’autres, nous n’avons pas besoin de nous tourner vers des pays étrangers pour avoir de l’aide et trouver des groupes de metal supplémentaires. »

Stoor garde un souvenir réjoui de cet échange de vidéos : « Helsinki a réalisé sa vidéo en y mettant de l’humour et nous en avons fait tout autant ». Il précise être fan de metal depuis son adolescence : « Ça correspond parfaitement à mes goûts musicaux. Voilà probablement pourquoi je me suis passionné à ce point pour cette compétition. »

Destination Lemi

Stam1na, un groupe de metal originaire de Lemi, jouit d’une importante popularité. « C’est peut-être la célébrité de Stam1na qui explique que les gens de Lemi soient à ce point mordus de metal », dit Jussi Stoor, le maire de la petite commune. Photo : Teemu Leinonen

« Il est certain qu’avoir gagné ce titre est un événement vraiment considérable pour une commune aussi petite que la nôtre », commente Stoor. « Ça nous a fait beaucoup de publicité. J’ai vu que des gens avaient écrit sur différents réseaux sociaux qu’ils comptaient bien faire de Lemi leur prochaine destination de voyage. »

Lemi accueille deux événements musicaux annuels qui tombent l’un comme l’autre à la fin juillet : le Festival de musique de Lemi (Lemin musiikkijuhlat de son nom finnois), où l’on peut entendre essentiellement de la musique classique, du jazz et de la musique chorale, et le Festival KontuMetal, « le seul festival de metal de Carélie du Sud », comme le souligne Hirsimäki . Stoor nous promet cependant que la municipalité est en train de planifier d’autres événements dédiés au metal pour les années à venir.

Si vous prévoyez de vous rendre à Lemi, il est bon de savoir que des chalets d’été sont disponibles à la location sur place. Par contre, ceux qui préfèreraient descendre à l’hôtel devront rejoindre la ville plus importante de Lappeenranta, située à 20 minutes de route de Lemi.

Par Anna Ruohonen, juillet 2018

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

En savoir plus

En compétition pour le titre de Capital of Metal

Avec plus de groupes de heavy metal par habitant que tout autre endroit de l’univers connu, la Finlande se trouve au centre de la très unie communauté mondiale des fans de metal. Nous avons voulu savoir comment le titre de Capital of Metal sera prochainement décerné à une grande ville finlandaise ou une autre. Nous avons aussi interviewé le chercheur universitaire à l’origine de la conférence annuelle Modern Heavy Metal Conference.

Liens