L’ambassadeur de Noël

Le grand héros du Noël finlandais, c’est le Père Noël. Comme chacun sait, il vit dans le nord de la Finlande.

Lire article

Le grand héros du Noël finlandais, c’est le Père Noël. Comme chacun sait, il vit dans le nord de la Finlande et il veille à propager, dans le monde entier, la joie de Noël.

Situé à un millier de kilomètres au nord de la capitale Helsinki, en Laponie finlandaise, le mont Korvatunturi (littéralement le Mont de l’Oreille) est le lieu où le Père Noël a élu domicile. C’est là qu’il vit, en compagnie de son épouse et de centaines de lutins. Depuis le sommet du mont Korvatunturi, il est à l’écoute des souhaits de Noël de tous les enfants du monde.

Pour les petits Finlandais, le compte à rebours qui précède Noël débute durant l’Avent; les rues sont alors décorées à cet effet. Enfants et adultes s’amusent en ouvrant chaque jour, jusqu’à la veille de Noël, le volet d’une fenêtre du calendrier de l’Avent. Habituellement, les fenêtres révèlent de joyeuses images de Noël, mais ce sont parfois un chocolat ou d’autres petits cadeaux qui sont dissimulés derrière les volets.

Durant l’Avent – et à d’autres moments de l’année – le Père Noël a le temps de faire des apparitions et de diffuser ses vœux de Noël dans les villes finlandaises et ailleurs. Les gens lui demandent souvent des nouvelles des lutins qui travaillent avec lui; dans les pays plus chauds, il est aussi interrogé sur les rennes et sur la neige.

La neige étincelante et le froid

3977-ambassador3_b-jpg

Au foyer, en Laponie finlandaise: les enfants qui vivent dans les pays chauds demandent souvent au Père Noël de leur parler du froid et de la neige.Antti Aimo-Koivisto/Lehtikuva

La neige abonde, en Laponie finlandaise, depuis novembre jusqu’à la fin du printemps, et elle perdure parfois jusqu’en mai. Comment le Père Noël répond-il aux questions sur la neige qui lui sont posées? Il fait de son mieux pour décrire la neige et le froid.

La neige est une substance blanche et floconneuse, composée de cristaux de glace. Vous pouvez en faire des bonshommes de neige, des châteaux de neige, des boules de neige et des sculptures de neige. Et lorsque les flocons voltigent allègrement dans l’air avant d’embrasser doucement le sol, c’est un jour d’hiver paré de ses plus beaux atours.

La température peut descendre sous -30 degrés Celsius; la neige crisse alors sous les pas du promeneur, les jointures des maisons en bois font entendre leurs craquements. Mais, étonnamment comparé à la Finlande méridionale, le gel ne semble pas aussi froid en Laponie. Sur le littoral du sud et dans les monts enneigés du nord, la sensation au froid n’est pas la même.

La neige facilite la tâche du Père Noël, lorsqu’il transporte les cadeaux. Son traîneau tiré par un attelage de rennes, conduits par le p’tit renne au nez rouge, que certains appellent Rudolphe, glisse avec légèreté sur la neige.

Nos amis les rennes

Le plus célèbre des rennes du père Noël est, bien sûr, son p’tit renne au nez rouge. Mais le Père Noël ne saurait jamais effectuer les voyages le conduisant à chaque logis avec le concours d’un seul renne; Rudolphe est donc un renne parmi de nombreux autres.

3977-ambassador2_b-jpg

Stimuler l’énergie: le Père Noël nourrit de savoureux lichens deux des nombreux rennes qui l’aident à transporter les cadeaux.Photo: Kacper Pempel/Lehtikuva

Tous les rennes de trait sont des mâles, qui pèsent chacun une centaine de kilos. Ils sont suffisamment vigoureux pour tirer, sur de longues distances, le Père Noël et son traîneau chargé de cadeaux. Rudolphe est particulièrement important car son nez rouge éclaire dans l’obscurité de Noël, lorsque le Père Noël doit voyager.

Les veaux des rennes naissent vers la fin du printemps et ne pèsent alors qu’environ cinq kilos. Ils se nourrissent de lichens et leur croissance est très rapide. En automne, ils font aussi leur pitance des savoureux champignons sauvages qui croissent dans les monts de la Finlande septentrionale.

Les touristes qui visitent la Laponie peuvent découvrir la ballade en traîneau tiré par un renne. Une expérience joyeuse quand la neige tourbillonne au passage de l’attelage!

Au foyer avec les lutins

Lorsqu’il ne livre pas de cadeaux ou lorsqu’il ne se produit pas en public pour parler, le Père Noël mène, chez lui, une existence paisible. Le Bonhomme Noël et ses lutins font une abondante consommation de saumon, de bouillies et de savoureuses baies locales.

Depuis bien des années, le Père et la mère Noël ne sont pas les seuls à bénéficier du concours des lutins. La tradition des lutins de maison remonte à des temps anciens, il y a plus de 2.000 ans. Ces lutins ont toujours été les esprits protecteurs du foyer, leurs gardiens secrets ou silencieux.

En Finlande, de tels lutins ont toujours protégé et aidé les habitants des hameaux et des villages, dans les campagnes. Ils faisaient chauffer le sauna, s’occupaient des enfants et sciaient le bois, soignaient le bétail et les chevaux à l’étable et à l’écurie. Ils étaient les meilleurs amis des chiens et des chats. Les lutins étaient également très attachés aux vieilles bâtisses dans lesquelles ils vivaient.

Reconnaissants pour les services qu’ils leur rendent, les gens apprécient les lutins et les nourrissent. Dans maints foyers, un bol de bouillie de riz est placé à l’écart, la veille de Noël et, chose étrange, le bol est toujours retrouvé vide le lendemain matin.

par Sinikka Salokorpi