La nouvelle Première ministre finlandaise Sanna Marin, 34 ans, dirige un gouvernement de coalition aux côtés de quatre autres dirigeantes politiques

Moins d’un mois après son 34ème anniversaire, Sanna Marin a été désignée par sa formation politique, le Parti social-démocrate de Finlande, pour remplacer Antti Rinne à la tête du gouvernement.

Lire article

Les quatre autres partis qui se retrouvent dans l’actuelle coalition gouvernementale sont tous dirigés par des femmes : Katri Kulmuni tient les rênes du Parti du centre, Maria Ohisalo celles de la Ligue verte, Li Andersson est à la tête de l’Alliance de gauche et Anna-Maja Henriksson dirige le Parti populaire suédois. Les trois premières sont elles aussi âgées de moins de 35 ans.

Sur les 19 ministres du nouveau cabinet, 12 sont des femmes. Marin est le plus jeune chef de gouvernement actuellement en fonction dans le monde et le plus jeune de tous les Premiers ministres de l’histoire de la Finlande.

Rinne reste quant à lui pour le moment à la tête du Parti social-démocrate, mais a dû quitter son poste de Premier ministre après un tollé dû à un manque de transparence et une rétention d’informations supposés de son gouvernement dans le contexte agité d’un récent conflit du travail impliquant les postiers du pays.

C’est dès 1906 que la Finlande est devenue le premier pays au monde à accorder tous leurs droits civiques et politiques aux femmes : les Finlandaises ont ainsi obtenu cette année-là non seulement le droit de vote (une première en Europe à l’époque), mais aussi le droit de se présenter à toutes élections.

Un nombre record de femmes a été élu au Parlement finlandais aux dernières élections législatives d’avril 2019 : elles sont désormais 93 à siéger à la Chambre, soit pas moins de 47% des 200 parlementaires finlandais. Le précédent record, soit 85 députées, remontait à 2011. Par ailleurs, sur les 20 sièges que compte aujourd’hui la Ligue verte à la Chambre, 17 sont occupés par des femmes, tandis que le Parti social-démocrate est représenté de son côté par 22 députées, sur un total de 40 sièges de parlementaire pour ce parti.

Par la rédaction de VoicilaFINLANDE, décembre 2019

Voir aussi sur voicilaFINLANDE