Les téléphages de tous pays sont scotchés devant les séries TV finlandaises

Séries télé médicales, de science-fiction, séries policières… Les émissions les plus populaires de la télévision finlandaise se retrouvent aujourd’hui sur les écrans télé du monde entier comme jamais auparavant.

Lire article

De plus en plus de téléspectateurs du monde entier tombent amoureux des séries télé finlandaises.

C’est une histoire qui met en scène de jolies jeunes femmes dotées de pouvoirs surnaturels qui vivent à Helsinki à notre époque. Des satyres vicieux tout droit sortis de la mythologie grecque les pourchassent. Au fait : pour survivre, ces jeunes femmes ont impérativement besoin d’avoir des relations sexuelles une fois par mois. Cela vous intrigue ? Il s’agit là de la série télévisée finlandaise « Nymphs », suivie par de nombreux téléspectateurs dans le monde entier.

Du Japon à l’Italie, de nombreux téléspectateurs cèdent au charme des « Nymphs », jolies jeunes femmes dotées de pouvoirs surnaturels vivant à Helsinki. Photo: : Fisher King Production

« Traditionnellement, les séries télévisées finlandaises d’horreur et de science-fiction marchent très fort », dit Johanna Karppinen, PDG de la société Audiovisual Finland. La série « Nymphs » de Fisher King Productions vient d’être achetée sans traîner par une chaîne de télévision allemande, par exemple. »

Du Japon à l’Italie, les téléspectateurs apprécient les jolies nymphes aux pouvoirs magiques. Celles-ci vont toutefois bientôt élargir encore leur audience : les droits de traduction des romans à l’origine de la série ont déjà été cédés à de nombreux pays, de l’Amérique du Nord à la Russie en passant par les Pays-Bas et le Brésil. « Cela dit, les « Nymphs » ne sont pas seules dans ce cas. Les émissions de télévision finlandaises sont aujourd’hui très demandées partout dans le monde. »

Les séries TV dramatiques : un point fort de la Finlande

Audiovisual Finland aide à faire connaître les sociétés de production de son pays sur les marchés internationaux. Cet acteur de la scène audiovisuelle finlandaise a aujourd’hui beaucoup de travail.

« Nous aidons les sociétés de production à se faire des contacts à l’étranger, à envoyer des délégations dans les conférences et salons de l’industrie audiovisuelle et à développer des programmes en fonction des marchés spécifiques visés, et nous leur apportons aussi notre assistance pour qu’elles se constituent des réseaux relationnels dans le métier », explique Johanna Karppinen.

Caractérisée par son réalisme, la série télé médicale « Nurses » (ou « Syke » de son nom finnois) a réussi sa percée y compris sur des marchés traditionnellement difficiles pour les Finlandais, par exemple la Suède.Photo: Jussi Nahkuri/YLE

Audiovisual Finland a étudié le marché allemand et les acteurs de ce marché, du public aux diffuseurs, observant ainsi comment les professionnels allemands du secteur prenaient leurs décisions, de quelle façon les plateformes digitales étaient utilisées en Allemagne et comment y fonctionnaient les projets de codéveloppement et de coproduction. La société a également mené des délégations à Cannes, au Festival South by Southwest (SXSW) et au Festival du film de Sundance créé par Robert Redford. Le succès a toujours été largement au rendez-vous, même sur des marchés épineux.

« La Suède a toujours été un marché  difficile pour les contenus finlandais », indique Karppinen. « Mais les séries dramatiques « Nurses » de Yellow Film et « Black Widows », une production Moskito, se sont pourtant vendues dans ce pays. Les séries télévisées dramatiques sont un de nos autres points forts. »

Tuez les maris !

L’un des programmes dramatiques finlandais le plus au centre de l’actualité est la série « Black Widows », qui met en scène trois femmes amenées à tuer leurs maris grossiers et violents et qui essaient de se tirer de cette situation. Cette série vient tout juste de décrocher le prix Hulda Export Award institué par Audiovisual Finland.

L’une des séries télé dramatiques le plus au centre de l’actualité est « Black Widows », mettant en scène trois femmes amenées à tuer leurs maris violents et qui essaient de se sortir de cette situation.Photo: Else Kyhälä

« Cela fait plaisir de recevoir une reconnaissance pour le travail que nous avons fait pour que nos séries dramatiques trouvent preneur sur le marché international », commente Roope Lehtinen, directeur général de la société de production Moskito. « Nous avons longtemps eu tendance à nous dire en Finlande que ce n’était pratiquement pas la peine d’aller proposer nos séries dramatiques ailleurs que sur le marché national. Cela dit, les mentalités se sont mises à évoluer récemment, pour nos productions comme pour celles de nos concurrents, et nous nous réjouissons que ce nouvel état d’esprit ne soit pas passé inaperçu. »

La série « Black Widows » a déjà été présentée en première dans tous les pays scandinaves. A en croire les rumeurs qui circulent dans le métier et dont se fait l’écho le magazine Hollywood Reporter, le géant des médias CBS a mis en chantier un remake de la série. Quoi qu’il en soit, Lehtinen estime que l’attractivité de la série au-delà des frontières peut s’expliquer par l’esprit dans lequel les téléfilms de Moskito ont été conçus dès l’origine.

« Avec « Black Widows », nous avons pris conscience très tôt que nous tenions un concept qui avait des chances de plaire à l’international », indique-t-il. « Du coup, nous avons pris en compte cette orientation générale tout au long du processus de création et de production. »

A la conquête d’Hollywood

Lehtinen ajoute que lui et l’équipe de Moskito ont passé beaucoup de temps et se sont donné beaucoup de mal pour apprendre à travailler sur les marchés les plus complexes : parmi les pays les plus difficiles d’accès figurent les Etats-Unis, cible d’autant plus importante qu’il s’agit d’un marché géographiquement très étendu. D’autre part, le meilleur « professeur » aura été aux yeux de Lehtinen la forte concurrence à laquelle sa société a eu à faire face.

« Nous avons beaucoup appris en vendant nos productions aux USA : comment les Américains abordent les concepts, comment ils emballent les séries et en assurent la promotion auprès du public d’outre-Atlantique et ainsi de suite », explique Lehtinen. « Désormais, nous gardons à l’esprit ce que nous avons observé aux Etats-Unis quand nous créons une nouvelle série dramatique. »

Les chiffres de l’audimat international explosent avec la série policière finlandaise « Black widows ».Photo: Dan Castledine

« En Finlande, nous avons le goût des concepts originaux et nous arrivons à décrocher des commandes pour des choses très intéressantes », conclut Lehtinen. « Nous essayons de développer des séries qui plaisent à l’international et dont le storytelling soit à la hauteur de ce qui se fait au niveau mondial. »

Certaines idées sont tout simplement intemporelles. Les histoires de jolies femmes immortelles et aux pouvoirs étranges intéressaient déjà les Grecs de l’Antiquité : aujourd’hui, elles nous intéressent tout autant.

Par David J. Cord, mai 2016

 

Liens