Qui selon vous mériterait le prochain International Gender Equality Prize institué par la Finlande ?

Connaissez-vous quelqu’un dont l’action consiste à œuvrer en faveur de l’égalité des sexes et à défendre celle-ci ? Du 25 octobre au 31 décembre 2018, vous avez la possibilité de nominer un candidat au prochain International Gender Equality Prize, un prix décerné tous les deux ans à Tampere en Finlande.

Lire article

L’égalité des sexes, sujet important pour la Finlande, est aussi une question fondamentale dans le monde entier.

Institué en 2017 pour célébrer solennellement le centenaire de l’indépendance de la Finlande, le prix apolitique dénommé International Gender Equality Prize est décerné à Tampere, une grande ville de Finlande centrale occidentale. Le prochain prix sera attribué à l’automne 2019 ; dans cette attente, tout un chacun a la possibilité de se connecter sur le site de l’événement du 25 octobre au 31 décembre 2018 pour suggérer un nom de candidat ou de candidate.

Le gouvernement finlandais décerne le prix sur la recommandation d’un jury indépendant après examen par celui-ci des candidatures soumises.

Les organisateurs recherchent « une personne éminente se consacrant à la promotion et à la défense de l’égalité ». Il pourra s’agir aussi bien d’une personne physique que d’une organisation basée dans toute région du monde, les deux critères essentiels pour la recevabilité de la candidature étant le travail mené par cette personne ou cette organisation pour « faire progresser l’égalité des sexes et l’impact produit par l’action en question ». Il y a lieu de noter que le lauréat ne reçoit pas matériellement son prix, fixé à un total de 300 000 euros, soit le double du montant attribué à la première édition de l’IGEP : en lieu et place, la personnalité ou organisation mise à l’honneur est invitée à désigner « une cause, une initiative innovante ou une action favorisant l’égalité des sexes » comme attributaire de la somme allouée.

L’égalité des sexes, un principe directeur

Mariama Moussa s’est rendue à Tampere en Finlande afin de recevoir la somme correspondant à l’International Gender Equality Prize au nom de l’organisation non gouvernementale nigérienne SOS Femmes et Enfants victimes de violence familiale ; c’est ce bénéficiaire qui avait été désigné par la lauréate du prix la chancelière allemande Angela Merkel. À gauche sur la photo, le Premier ministre finlandais Juha Sipilä s’apprête à remettre un bouquet de fleurs à Madame Moussa. Photo: Mika Kanerva/Lehtikuva

C’est dès 1906 que la Finlande est devenue le premier pays au monde à accorder l’entièreté de leurs droits politiques aux femmes : les Finlandaises ont ainsi obtenu le droit de vote (une première en Europe) ainsi que le droit de se présenter à des élections. Les Finlandais considèrent depuis cette époque l’égalité des sexes comme un principe directeur.

Même si des efforts restent toujours aujourd’hui à accomplir, la Finlande se classe régulièrement parmi les deux ou trois meilleurs élèves dans les études et classements mesurant l’égalité des sexes et le bien-être des femmes dans le monde, tout en côtoyant le plus souvent en tête de ces classements l’un ou l’autre de ses voisins nordiques. À l’heure où ces lignes étaient écrites, les femmes représentaient en Finlande 42% des membres du Parlement, 23% des membres des conseils d’administration des entreprises cotées en bourse et 39% des membres des conseils d’administration des entreprises ou organismes d’État. En outre, 6 ministres sur 17 sont des femmes dans le gouvernement finlandais actuel.

Lorsque vous vous connecterez sur le site de l’IGEP pour nominer votre candidat, vous aurez la faculté d’expliquer comment la personne ou l’organisation de votre choix a fait progresser l’égalité des sexes et pourrez par ailleurs décrire l’impact des actions qui ont été les siennes. Enfin, vous aurez la possibilité d’estimer le nombre de personnes concrètement touchées par les actions entreprises par la personne physique ou l’organisation concernés.

Le tout premier prix International Gender Equality Prize en date a été attribué à la chancelière fédérale allemande Angela Merkel, devenue l’une des femmes les plus influentes du monde par suite du travail qu’elle a accompli tout au long de sa vie et qui lui vaut d’être considérée comme un exemple par de nombreuses femmes et jeunes filles. Madame Merkel a choisi de faire attribuer le montant de son prix à l’organisation non gouvernementale SOS Femmes et Enfants Victimes de Violence Familiale œuvrant au Niger, où cette ONG est en train de créer un centre d’hébergement pour les victimes de violences sexistes.

Un texte publié sur le site internet de l’International Gender Equality Prize encourage les lecteurs à suggérer un lauréat : « Nous sommes impatients de recevoir d’excellentes candidatures », y lit-on.

Par la rédaction de VoicilaFINLANDE, octobre 2018

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

En savoir plus

Lauréate d’un prix finlandais, Merkel en reverse le montant à une ONG nigérienne

La Finlande décerne l’International Gender Equality Prize, premier prix prestigieux de sa catégorie à l’échelle mondiale, à une personnalité dont l’action a consisté à assurer la promotion de l’égalité entre les sexes. Plutôt que recevoir son prix sous forme monétaire, la personnalité ainsi honorée est invitée à sélectionner une cause particulière afin que celle-ci bénéficie du montant du prix.

Liens