La première lauréate de l’International Gender Equality Prize

La Finlande s’apprête à décerner pour la toute première fois l’International Gender Equality Prize à « une personnalité éminente s’étant illustrée dans la défense et le développement de l’égalité femmes-hommes ». Il s’agit du premier prix international de ce type à bénéficier d’une aussi large médiatisation.

Lire article

Institué à l’initiative du Secrétariat général du gouvernement finlandais, ce prix destiné à honorer le travail accompli dans le domaine de l’égalité femmes-hommes a vocation à être décerné à des personnes ayant fait avancer par leur exemple individuel la cause de l’égalité entre les sexes. Le prix sera attribué tous les deux ans.

L’objectif premier de l’International Gender Equality Prize est de favoriser toujours davantage la promotion de l’égalité entre les sexes à travers le monde. A cette fin, le prix est remis à « une personnalité éminente s’étant illustrée dans la défense et le développement de l’égalité femmes-hommes », pour reprendre la formulation des initiateurs de cette distinction.

Le principe de l’International Gender Equality Prize veut que le lauréat ou la lauréate ne reçoive pas son prix sous forme monétaire : en lieu et place, il lui sera demandé d’identifier un projet ou une action particulière tendant à faire avancer l’égalité pour que les fonds du Gender Equality Prize, soit une somme fixée à 150 000 euros en 2017, soient attribués aux défenseurs de la cause égalitaire dont il s’agit.

C’est la Chancelière fédérale allemande Angela Merkel, en fonctions depuis 2005, qui devient la première personne à recevoir l’International Gender Equality Prize.

Un rôle fort au sein de la société

On voit ici la Chancelière allemande Angela Merkel, considérée comme un modèle par d’innombrables femmes et jeunes filles, saluer le public à un congrès de son parti. Photo: Tobias Schwarz/AFP/Lehtikuva

La création du prix entend souligner la place dès à présent importante qu’occupe la Finlande comme pays leader sur les questions d’égalité entre les sexes, ce rôle remontant d’ailleurs à une époque où le pays n’avait même pas encore statut de nation indépendante. C’est en effet en 1906 que la Finlande devint le premier pays au monde à accorder aux femmes l’entièreté de leurs droits civiques en adoptant une loi donnant aux Finlandaises non seulement le droit de vote, mais aussi le droit de se porter candidates à des élections. L’indépendance de la Finlande suivit en 1917, alors que précédemment le statut du pays était celui de grand-duché partie intégrante de l’Empire russe.

Dès lors que la Finlande a eu ce rôle historique ayant consisté à étendre l’exercice des droits civiques aux femmes, il est de bonne logique que notre pays ait souhaité attribuer l’International Gender Equality Prize à Madame Merkel, une femme qui a fait une carrière remarquable jusqu’à exercer le pouvoir à l’échelon le plus élevé de la politique internationale et dont l’action a consisté à façonner le monde dans lequel nous vivons et à trouver des solutions aux défis qui se posent à l’humanité.

Elle est devenue l’une des personnes les plus influentes du monde et fait figure de modèle pour d’innombrables femmes et jeunes filles pour avoir réussi à transpercer le « plafond de verre » auquel se heurtent encore souvent les femmes. Au cours des années qu’elle a passées comme Chancelière, Merkel a fait en sorte que l’égalité entre les sexes soit inscrite dans l’agenda des grands responsables mondiaux, sans compter qu’elle a œuvré à l’amélioration de la situation des femmes et des familles et qu’elle n’a eu de cesse de défendre les droits de l’homme et la dignité humaine.

L’International Gender Equality Prize porte intrinsèquement une idée de solidarité, car le prix favorise la création et le développement de tribunes ayant vocation à s’atteler localement aux questions d’égalité entre les sexes qui se posent ici et là dans le monde entier. Différentes études indiquent que ce sont précisément ces pays-là où les femmes ont un rôle fort au sein de la société, dans le travail et dans l’ensemble des processus décisionnels qui sont les plus viables tant du point de vue économique que social et écologique.

Le prix a été institué en 2017 à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes qui a lieu tous les ans le 8 mars. Dans les mois qui ont suivi, le grand public international a eu accès à un formulaire en ligne permettant à tout un chacun de proposer un nom de lauréat ou de lauréate pour le prix, près de 400 noms ayant été soumis à cette occasion. Un comité de sélection a ensuite examiné toutes les propositions émises avant de désigner la personnalité qui se verrait ultérieurement honorer de cette toute nouvelle distinction.

Par la rédaction de VoicilaFINLANDE, 14 décembre 2017

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

En savoir plus

Des artistes et femmes finlandaises modernes dans une période historique

La Scandinavia House de New York est le point de départ d’un événement mettant en exergue quatre artistes peintres de Finlande, toutes des femmes dont le parcours artistique aura coïncidé en leur temps avec une série de transformations culturelles et politiques pour leur pays. Leurs toiles seront présentées par la suite à Stockholm avant de reprendre le chemin d’Helsinki, où le public pourra voir ces mêmes œuvres dans le cadre d’une exposition de plus vaste envergure.

Liens