L’année commence fort en Finlande !

Si les Finlandais semblent calmes les derniers jours de l’année, c’est qu’ils se réservent pour la Saint-Sylvestre !

Lire article

Si les Finlandais ont l’habitude de passer tranquillement la semaine séparant Noël du jour de l’An, c’est qu’ils retiennent leur souffle pour la fête débridée marquant partout dans le pays le passage à l’année nouvelle.

Quand les petites fêtes d’entreprise qui ont lieu traditionnellement en fin d’année en Finlande commencent à se faire plus rares vers la mi-décembre, le pays connaît momentanément quelques jours de répit sur le plan festif : cela s’explique peut-être par le fait que beaucoup de gens consacrent les derniers jours avant Noël à courir les magasins. Ensuite, les Finlandais ont pour habitude de passer le 24 et le 25 décembre dans la seule compagnie de leurs proches, tandis que dans les jours suivant la fête ils iront rendre visite à leurs amis… non sans faire le plein de forces en prévision de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Comme dans bien d’autres endroits de la planète, la Saint-Sylvestre correspond en Finlande à la plus grosse nuit de fête de l’année ; cela dit, on pourrait m’objecter qu’il n’est pas impossible que les Finlandais se déchaînent même encore un peu plus le soir du 30 avril de chaque année, à l’entrée dans les festivités carnavalesques du Premier mai.

La veille du jour de l’An, les gens d’ici accueillent leurs invités chez eux, à moins qu’ils ne se donnent rendez-vous au restaurant, qu’ils ne participent à une soirée dansante de gala ou qu’ils n’aillent assister à un concert forcément très animé. Dans tous les cas, il est considéré comme essentiel de faire un très bon repas pour l’occasion, qu’il s’agisse de bons petits plats amoureusement mitonnés selon la tradition familiale ou d’un superbe buffet nordique auquel on fera honneur sans trop se poser la question de la valeur calorique de ces agapes de fin d’année. Qui plus est, certains Finlandais peuvent être amenés au cours de la soirée à boire quelque peu plus que de raison, avec le risque de comportement parfois exubérant que cela entraîne.

Feux d’artifice et toasts à la santé des invités

Les helsinkiens ont pour habitude de se rassembler sur la place du Sénat pour fêter le Nouvel an : c’est aussi l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir, même si celles-ci n’ont pas toujours de très grandes chances d’être tenues !

Les helsinkiens ont pour habitude de se rassembler en plein air pour fêter le Nouvel an : c’est aussi l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir, même si celles-ci n’ont pas toujours de très grandes chances d’être tenues !Photo: Markku Ulander/Lehtikuva

Les feux d’artifice sont absolument indissociables de la Saint-Sylvestre finlandaise. Différents articles pyrotechniques pour particuliers sont vendus dans le commerce entre Noël et le Jour de l’an, leur usage étant cependant strictement réglementé et limité à un créneau horaire allant de 18h le 31 décembre à 2 heures du matin le 1er janvier. Si vous vous trouvez en Finlande pour l’occasion, vous commencerez par remarquer dès 18h des tirs ça et là de chandelles romaines, de fusées et de pétards. La soirée avançant, la fréquence des feux d’artifice ne manquera pas d’aller croissant jusqu’à l’apothéose aux douze coups de minuit, avec envoi simultané dans le ciel d’un nombre absolument incalculable de tirs par les fêtards en folie ; à ce spectacle déjà féérique s’ajoutent bien entendu les shows pyrotechniques plus ou moins importants mis en œuvre dans la soirée par de nombreuses municipalités, organismes publics et privés et entreprises.

Au fil de mes années finlandaises, j’ai eu de nombreuses occasions d’assister à ces spectacles nocturnes magnifiques en étant posté tantôt sur le toit-terrasse d’un immeuble d’habitation, tantôt au dernier étage d’un immeuble de bureaux. C’est toutefois de l’Atelier Bar, le bar panoramique situé tout en haut de l’Hotel Torni d’Helsinki (« torni » signifiant d’ailleurs très opportunément « la tour ») que j’ai pu découvrir une année la meilleure vue imaginable sur le ciel de la capitale en fête : il me fallut d’ailleurs arriver très en avance et attendre plus d’une heure dans le froid sur la vaste terrasse en plein air du bar avant d’avoir droit à mon spectacle, qui heureusement s’avéra largement à la hauteur de ma patience.

Quant aux festivités à proprement parler officielles, elles ont fréquemment pour cadre la place du Sénat d’Helsinki.

Une foule impressionnante se rassemble tous les ans pour écouter les allocutions du maire puis de l’évêque de la capitale, suivies des discours de différentes personnalités ; à ce sujet, j’avoue douter un peu que les Finlandais réunis sur la place soient vraiment attentifs à tout ce qui se dit sur la tribune. Mais bientôt, tout cela se poursuit par un spectacle musical live ponctué d’un Son et Lumière et de chants repris en chœur par toute l’assistance : même si le froid peut être extrêmement vif en cette nuit hivernale, toutes les personnes présentes ne manquent pas de manifester leur enthousiasme et un vrai bonheur à être réunies pour l’occasion. Il faut noter aussi que l’événement de la place du Sénat est retransmis en direct par les chaînes de télévision, chacun pouvant suivre ici ou là en Finlande les réjouissances ayant lieu dans la capitale depuis son salon, voire dans le bar ou restaurant où il est en train de réveillonner au même moment.

Au douzième coup de minuit, les gens s’écrient « Hyvää uutta vuotta ! » ou parfois « Gott nytt år ! » (soit « Bonne année » respectivement en finnois et en suédois, le suédois ayant statut de deuxième langue officielle du pays) avant de lever leur flûte de champagne ou de bière pour se souhaiter plein de bonnes choses au milieu de moult poignées de mains, embrassades et bisous. Bien entendu, nombreux sont ceux et celles qui entendent démarrer l’année du bon pied en prenant de bonnes résolutions… même s’il n’est pas inhabituel que les louables intentions solennellement affichées en cette nuit de réjouissances ne soient pas toujours suivies d’effet.

L’avenir se lit dans l’étain fondu

4015-23726863-jpg

Une tradition du Nouvel an bien finlandaise veut que l’on verse de l’étain en fusion dans un baquet d’eau froide : les formes que prend alors le métal servent à prédire votre avenir ! Photo: Seppo Sirkka/Lehtikuva

Il existe en Finlande une tradition du Nouvel an plutôt amusante : celle consistant à faire fondre de l’étain. Pour cela, on dispose de petits fers à cheval en étain dans une poêle qu’on porte au feu avant d’en vider le contenu en fusion dans un baquet d’eau bien froide. Sous l’effet du choc thermique, l’étain se resolidifie instantanément, laissant apparaître au fond de l’eau des formes diverses et variées dues au hasard, que les Finlandais s’amusent à interpréter librement pour y voir des présages quant à la santé, la prospérité ou le bonheur à venir de la personne venant de procéder à l’opération. Je note quand même à ce sujet qu’à chaque fois que j’ai participé à ces petites parties de divination je n’ai entendu que de bonnes nouvelles me concernant, et que d’ailleurs les présages étaient tout aussi bons pour toutes les autres personnes venues lire leur avenir au-dessus du baquet.

Faire la fête en Finlande sollicite une grosse dose d’énergie, au point qu’il n’est pas rare qu’on y soit saisi par une bonne grosse fringale à un moment ou un autre de la nuit. D’habitude, les réveillonneurs finlandais qui auront poursuivi la fiesta jusqu’à l’aube se calent l’estomac avec une salade de pommes de terre, des saucisses ou tel ou tel plat salé : je pense notamment à la fameuse « tentation de Jansson », un gratin de pommes de terre à la suédoise intégrant des oignons, des sprats ou des anchois et de la crème fraîche, le tout saupoudré de chapelure… un pur délice !

Après toutes ces émotions, d’assez nombreux Finlandais apprécient de passer une bonne partie du 1er janvier à dormir, quitte d’ailleurs à se réveiller avec un besoin urgent de prendre un cachet ou deux pour faire passer le mal de tête carabiné que leur aura laissé leur nuit de fête. Cependant, certains de leurs compatriotes n’hésitent pas à se lever avec les poules pour passer la première journée de l’année à skier, faire une grande balade dans les espaces verts voisins ou s’oxygéner en forêt. Je crois inutile d’ajouter que cette journée donne lieu en Finlande à une consommation absolument record de café.

Parmi les programmes de télévision très regardés le Premier de l’an figurent l’allocution du président ou présidente de la République, le concert du Nouvel an retransmis en direct de Vienne ainsi que des films finlandais culte à un titre ou à un autre. Puis en fin de journée, on refait volontiers un bon repas, occasion en général de savourer des spécialités finlandaises de toujours telles que différents plats de poisson ou un ragoût de viande ou de gibier.

Tandis que les uns en Finlande pensent que le mieux à faire le 1er janvier est de se la couler douce, d’autres n’hésitent pas quant à eux à se remettre à faire la fête le soir même : et c’est reparti pour une nouvelle nuit de folie !

Par Russell Snyder

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

Liens