La Finlande aime lire

Les Finlandais aiment les livres. Par an, ils en achètent en moyenne quatre et en empruntent douze à la bibliothèque.

Lire article

La littérature est chère au cœur des Finlandais, peut-être encore plus aujourd’hui qu’elle ne l’a jamais été. Plus de 20 millions de livres sont vendus chaque année en Finlande. Cela représente une moyenne de quatre livres par personne, enfants inclus.

En Finlande comme ailleurs, les lecteurs se répartissent entre les grands consomma-teurs de livres et les autres. Environ un Finlandais sur six âgé entre 15 et 79 ans achète au moins dix livres par an. Ensemble, ces grands consommateurs achètent plus de la moitié des livres vendus. Globalement, l’achat de livres est très courant : trois Finlandais sur quatre achètent au moins un livre par an.

Même après l’apparition d’Internet, les Finlandais continuent d’apprécier les livres : ils ne se contentent pas de surfer en ligne, préférant feuilleter physiquement des bouquins à la bibliothèque.

Même après l’apparition d’Internet, les Finlandais continuent d’apprécier les livres : ils ne se contentent pas de surfer en ligne, préférant feuilleter physiquement des bouquins à la bibliothèque.Photo: Viena Kytöjoki / Lehtikuva

L’Internet ne semble pas avoir affecté dans une large mesure la popularité dont jouis-sent les livres. Ainsi par exemple en 1995, avant même que l’usage d’Internet ne soit répandu, beaucoup moins de livres étaient achetés en Finlande qu’aujourd’hui. Le livre a donc gagné en popularité malgré l’essor des médias électroniques. Et les ventes de livres ont même progressé plus rapidement en valeur qu’en volume, ce qui signifie que les lecteurs sont prêts à dépenser plus pour les livres qu’ils achètent.

La fiction finlandaise demeure le genre littéraire le plus populaire en Finlande, même si les ouvrages de fiction traduits représentent encore une solide part des ventes en dépit d’un léger recul. Environ un Finlandais sur trois a lu un ouvrage de fiction finlandais au cours du dernier mois. Les Finlandais lisent également des livres d’histoire et d’économie ménagère (principalement des livres de cuisine), des livres de mémoires, des romans policiers et des livres pour enfants. Ils sont de plus en plus nombreux à lire de la fiction étrangère écrite dans d’autres langues que le finnois.

Le livre est depuis longtemps un objet que l’on offre comme cadeau en Finlande. De ce point de vue, les choses changent, car les gens achètent de plus en plus souvent des livres pour les lire eux-mêmes. Environ la moitié des livres achetés comme cadeaux sont offerts à l’un des membres de la famille et seront aussi peut-être lus par la personne qui a fait le cadeau.

Une terre de bibliothèques

En moyenne, un Finlandais emprunte plus d’une douzaine de livres par an à la bibliothèque. On voit ici un autre type de bibliobus en service en Finlande.

En moyenne, un Finlandais emprunte plus d’une douzaine de livres par an à la bibliothèque. On voit ici un autre type de bibliobus en service en Finlande.Photo: Heikki Saukkomaa / Lehtikuva

La Finlande est remplie de bibliothèques. Il y en a au moins une dans chaque municipalité. Les quelques 300 bibliothèques centrales que compte la Finlande s’appuient sur un réseau des 500 bibliothèques secondaires, complétées par des bibliothèques mobiles, notamment dans les zones faiblement peuplées. Les bibliothèques mobiles représentent un peu moins de 10 % de l’ensemble des prêts. La Finlande dispose même d’un bateau-bibliothèque. En pratique, les bibliothèques mobiles proposent les mêmes livres que les bibliothèques centrales, tout du moins via le système de réservation.

Une bibliothèque mobile moderne emporte une sélection de plus de 4 000 titres et pas uniquement des livres mais aussi des magazines, des journaux et des documents au-diovisuels. Les bibliothèques mobiles suivent des itinéraires comportant des douzaines d’arrêts. Même dans une région aussi densément peuplée que le Sud de la Finlande, une bibliothèque mobile peut parcourir jusqu’à 50 000 kilomètres par an, et encore plus dans le Nord du pays.

Au regard des normes européennes, les services offerts par les bibliothèques publiques en Finlande sont à la fois conséquents en termes de volumes et technologiquement évolués. Les bibliothèques sont gratuites même si de faibles frais sont perçus quand par exemple les livres sont rendus en retard.

Les services de bibliothèque en Finlande sont très populaires et abondamment utilisés. Environ 40 % des citoyens sont des utilisateurs actifs qui se rendent environ deux fois par mois dans une bibliothèque. En moyenne, les Finlandais empruntent des livres plus d’une fois par mois dans une bibliothèque publique. Vu sous un autre angle, cela signifie que les bibliothèques contiennent un peu plus de sept livres pour chaque Finlandais et que chaque livre est lu en moyenne 2,5 fois par an.

Les bibliothèques achètent également beaucoup de livres. Elles dépensent bien plus de 300 euros par an et par Finlandais pour acheter des livres et autres documents. Elles subventionnent également les écrivains : les auteurs et traducteurs peuvent ainsi demander à bénéficier de subventions dites de bibliothèque pour financer leur travail d’écriture. Ces subventions sont également accordées à des auteurs qui sont dans l’in-capacité de travailler en raison de leur âge ou d’une maladie.

Même si les livres représentent une partie considérable des collections détenues par les bibliothèques publiques, elles ont beaucoup plus à offrir : des magazines, des jour-naux et des documents audiovisuels.

Par Matti Sovijärvi, mai 2014

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

Liens