Faire des études internationales en Finlande

La Finlande offre un vaste choix d’écoles internationales adaptées aux résidents tant temporaires que permanents sur son sol, les langues dans lesquelles s’y font les études étant l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol et le russe.

Lire article

Une forêt de drapeaux différents entoure un vaste espace ouvert dans l’enceinte de l’International School of Helsinki.

« Nous avons plus de cinquante drapeaux à l’école, soit un drapeau pour chaque nationalité représentée parmi nos élèves », nous dit Kathleen Naglee, directrice de l’établissement. « Nous avons l’habitude de dire en plaisantant que tout le monde fait ses études chez nous, des Saoudiens aux Suédois. »

Fondée en 1963, l’International School of Helsinki (ISH) compte un personnel de 88 membres et 424 élèves. Ceux-ci ont entre 3 et 18 ans et y suivent les programmes du primaire, du premier cycle du secondaire et du secondaire supérieur assurant une formation diplômante, tous ces cycles s’inscrivant dans la préparation du Baccalauréat international. (Voir ci-dessous les liens vers le site internet des écoles mentionnées dans cet article)

« Beaucoup de nos élèves ont un parent qui travaille dans une entreprise en Finlande depuis seulement quelques années », explique Naglee. « Les autres sont des enfants de diplomates. Nous avons également des élèves de familles locales qui souhaitent que leurs enfants fréquentent une école internationale. »

Pour un professionnel ou une professionnelle qui s’installe en Finlande, il est relativement facile de s’inscrire au besoin au bureau de l’état civil ou de se déclarer auprès du service des impôts. Par contre, trouver une école où inscrire ses enfants expatriés peut sembler une tâche plus ardue, même si de nombreuses écoles primaires et secondaires utilisent l’anglais et proposent des programmes internationaux. L’anglais est largement parlé en Finlande : environ 90% des adultes s’expriment au moins dans une certaine mesure dans cette langue.

Un choix important d’écoles internationales

La récré fait partie du plaisir d’aller à l’école.Photo : Riitta Supperi/Keksi

Une école internationale est un établissement dispensant un enseignement international dans un environnement international. On en trouve dans pratiquement toutes les grandes villes et villes moyennes finlandaises, de la Turku International School, en Finlande du Sud-Ouest, au lycée Etelä-Karjalan IB-Lukio, basé dans les villes d’Imatra et Lappeenranta, en Carélie du Sud. On trouve même une école internationale à Rovaniemi, à seulement 6 kilomètres au sud du Cercle polaire : le lycée Lyseonpuiston IB-Lukio.

Même si l’anglais est la langue d’enseignement dans la plupart des écoles internationales de Finlande, certains établissements utilisent le français, l’allemand, l’espagnol ou le russe. Il existe également des écoles proposant des programmes internationaux en finnois et en suédois, les deux langues officielles du pays.

Les écoles internationales présentes en Finlande suivent divers programmes internationaux, nationaux ou qui leurs sont propres. Le Baccalauréat international (BI), l’un des plus demandés, est proposé dans les écoles internationales privées ainsi que dans certains établissements scolaires nationaux finlandais. Il existe cependant d’autres options. Par exemple, l’École AREVA MLF de Rauma suit strictement le programme scolaire de l’Éducation nationale française, tandis que la Deutsche Schule Helsinki propose un programme scolaire en allemand adapté au contexte finlandais.

On trouve par ailleurs à Helsinki deux écoles dispensant un enseignement en russe : la Finnish-Russian School accueille des élèves parlant le finnois et le russe, tandis que l’école primaire et le collège de Myllypuro proposent tous deux un programme d’enseignement bilingue russe-finnois aux enfants et adolescents âgés de 7 à 16 ans.

Enfin, à la Finnish-Russian School of Eastern Finland, établissement implanté dans les villes d’Imatra, Joensuu et Lappeenranta, l’enseignement est dispensé à la fois en finnois et en russe ; il est à noter que pas moins de 25% des élèves inscrits dans cette école ont le russe pour première langue.

Une formation assurant des débouchés universels

On trouve dans pratiquement toutes les grandes villes ou villes moyennes de Finlande des écoles internationales ou des programmes scolaires internationaux mis en place au sein des établissements scolaires nationaux. Photo : Riitta Supperi/Keksi

Naglee nous explique qu’une école internationale peut être accréditée par diverses institutions. Ainsi, par exemple, l’ISH qu’elle dirige est agréée par le ministère finlandais de l’Éducation ainsi que par trois organismes d’accréditation différents.

« Nous sommes accrédités par l’Organisation du Baccalauréat International et le Council of International Schools », précise-t-elle. « L’ISH est également accréditée par la New England Association of Schools and Colleges. Cela nous permet d’offrir des diplômes de fin d’études secondaires alignés sur le modèle américain. Notre école bénéficie également du soutien du département d’État américain ; par ailleurs, nos accréditations nous donnent accès à un plus grand nombre de ressources. »

Les accréditations dont bénéficient les écoles permettent à leurs élèves d’acquérir une formation reconnue à l’international et pouvant être poursuivie ailleurs dans le monde, par exemple au niveau universitaire. L’International School of Helsinki est accréditée par l’Institution intergouvernementale des écoles européennes, un organisme soutenu par l’UE et reconnu par tous les États membres de l’Union. Quant à l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger, elle a accrédité deux écoles basées en Finlande, l’École AREVA MLF de Rauma et l’École française Jules Verne à Helsinki.

Un environnement rassurant

Une école internationale tend à offrir à ses élèves une ambiance stable, point appréciable après l’expérience parfois perturbante de l’expatriation. Photo : Riitta Supperi/Keksi

Il n’existe pas de registre officiel unique des écoles internationales présentes en Finlande, car c’est aux municipalités locales qu’il incombe aux termes de la loi finlandaise de tenir la liste des écoles disponibles dans leur région. De ce fait, c’est par le site internet officiel de telle ou telle ville finlandaise qu’il est conseillé de débuter toute recherche d’un établissement scolaire international.

Naglee nous indique par ailleurs que les villes finlandaises sont aujourd’hui très vivement désireuses de voir le réseau des écoles internationales du pays se développer et d’accueillir de tels établissements chez elles : dès lors que les villes souhaitent attirer les meilleurs professionnels du monde entier en Finlande en espérant voir cette population venir travailler précisément chez elles, chacun comprendra aisément que la disponibilité d’une éducation de haut niveau pour les enfants de ces expatriés est susceptible de constituer pour ces derniers un facteur déterminant.

« Ce qui caractérise nos élèves, c’est une très grande mobilité », observe Naglee. L’expérience de l’expatriation peut être perturbante. « Nous essayons de mettre en place une ambiance accueillante et où nos élèves se sentent à l’aise. »

Par David J. Cord, juin 2019

Les points à prendre en compte pour le choix d’une école internationale 

  • Le programme
  • L’accréditation
  • Les frais de scolarité
  • Les langues d’enseignement
  • Le processus d’inscription
  • Le délai avant admission
  • Les examens d’admission
  • Administrateurs de l’école et corps enseignant
  • Les installations et équipements
  • Les activités périscolaires
  • Les équipements à destination des enfants ayant des besoins particuliers

 

Liens