Un Noël bien hard à tous !

Dans le pays où le heavy metal est chez lui, des musiciens de hard rock collectent des fonds pour des œuvres caritatives en recréant en version rock des chants de Noël très populaires en Finlande.

Lire article

Le groupe de heavy metal finlandais Raskasta Joulua (littéralement, « Lourd Noël ») s’est transformé avec le temps en un collectif de musiciens et un supergroupe accueillant à titre permanent ou occasionnel différents musiciens dont certains très connus, par exemple les rockers légendaires en Europe du Nord que sont Marco Hietala du groupe Nightwish, Tony Kakko de Sonata Arctica et Elize Ryd d’Amaranthe.

Dans un pays comme la Finlande où le hard rock est un genre musical grand public, il n’est pas bien surprenant qu’un groupe de musiciens de rock spécialement réuni pour l’occasion ait « métallisé » des hymnes et chants populaires de Noël.

Cette idée est née un jour où le guitariste professionnel Erkka Korhonen, qui enregistre et se produit sur scène avec plusieurs groupes de metal et de rock progressif finlandais de premier plan, a pris conscience que deux éléments de la culture finlandaise pouvaient parfaitement se combiner avec un peu de créativité : les célébrations traditionnelles de Noël et le trash metal avec sono à fond la caisse. A partir de là, Korhonen n’eut pas à se donner trop de mal pour trouver des copains musiciens partants pour se joindre à cette illustration musicale de Noël version metal. « Même si ce projet nous obligeait à faire preuve de beaucoup d’inventivité, l’idée nous a semblé juste assez dingue pour qu’elle puisse marcher ! », se souvient-il.

L’idée du groupe Raskasta joulua a été de combiner deux éléments essentiels de la culture finlandaise : les célébrations de Noël et le trash metal. « De nombreux chants finlandais de Noël sont assez sombres et mélancoliques, en tout cas par rapport à ce qui se chante à Noël dans la tradition anglo-saxonne, par conséquent ces chants nous ont semblé se prêter étonnamment bien à des interprétations dans un registre metal », explique le guitariste Erkka Korhonen, à l’origine de cette idée.

L’idée du groupe Raskasta joulua a été de combiner deux éléments essentiels de la culture finlandaise : les célébrations de Noël et le trash metal. « De nombreux chants finlandais de Noël sont assez sombres et mélancoliques, en tout cas par rapport à ce qui se chante à Noël dans la tradition anglo-saxonne, par conséquent ces chants nous ont semblé se prêter étonnamment bien à des interprétations dans un registre metal », explique le guitariste Erkka Korhonen, à l’origine de cette idée. Photo : Kirsi Elo / Mission évangélique-luthérienne de Finlande

« Les chants et cantiques de Noël se chantent en Finlande depuis toujours ; cela dit, nous avons aujourd’hui dans notre pays deux générations qui ont grandi avec le rock, ce qui nous a fait penser que le temps était sûrement venu de mettre au point des versions hard rock de tous ces airs », ajoute Korhonen. « De nombreux chants finlandais de Noël sont assez sombres et mélancoliques, en tout cas par rapport à ce qui se chante à Noël dans la tradition anglo-saxonne, par conséquent ces chants nous ont semblé se prêter étonnamment bien à des interprétations dans un registre metal. »

Les rockers mirent bientôt au point un spectacle destiné à être présenté au public dans les semaines précédant Noël, avant de sortir le premier de leurs six albums dès 2004. Depuis, le groupe initial Raskasta Joulua s’est transformé en un supergroupe fort de l’apport régulier ou occasionnel de musiciens de renom, dont les légendes du rock nordique Marco Hietala, du groupe Nightwish, Tony Kakko, membre de Sonata Arctica, et Elize Ryd du groupe Amaranthe.

 

Joie et paix pour les fans de metal !

Les membres du groupe Raskasta Joulua sont surtout habitués à se produire dans des salles et méga-salles de concert ainsi que dans des clubs : ils n’en ont que plus apprécié encore le plaisir de jouer dans une chapelle ancienne à l’atmosphère prenante. Le groupe a eu en tout 27 dates dans 24 villes différentes, sans oublier plusieurs passages à la télé finlandaise, dont un la veille de Noël.

Les membres du groupe Raskasta Joulua sont surtout habitués à se produire dans des salles et méga-salles de concert ainsi que dans des clubs : ils n’en ont que plus apprécié encore le plaisir de jouer dans une chapelle ancienne à l’atmosphère prenante. Le groupe a eu en tout 27 dates dans 24 villes différentes, sans oublier plusieurs passages à la télé finlandaise, dont un la veille de Noël. Photo : Kirsi Elo / Mission évangélique-luthérienne de Finlande

Korhonen insiste sur le fait que tout le monde aime à se réunir pour chanter en chœur des airs en rapport avec l’esprit des fêtes de fin d’année, et que les musiciens de heavy rock ne font pas exception à la règle. « En fait, nous avons été heureux d’avoir des retours de la part de pas mal de jeunes confrontés à des conflits familiaux ou issus de milieux difficiles, qui nous ont dit que venir à nos concerts leur apportait un feeling de Noël qu’ils avaient cherché jusque-là autour d’eux sans jamais vraiment le trouver », dit encore Korhonen.

Noël est bien entendu aussi le moment de l’année par excellence où l’on fait des dons. Depuis 2014, le groupe Raskasta Joulua engage des bénévoles chargés de passer au milieu du public les soirs de concert pour collecter des dons dans le cadre de la campagne annuelle “Kauneimmat joululaulut” (« Les plus beaux chants de Noël ») : gérée par la Mission évangélique-luthérienne de Finlande, cette campagne est destinée à soutenir différents projets de développement dans le monde.

Johanna Lillqvist, coordinatrice de la campagne, apprécie grandement les efforts que font les stars du rock finlandais. « Cette année, le thème de notre campagne de Noël est très opportunément la Paix. Les dons du public seront acheminés vers des pays aux prises avec la guerre, où ils serviront à mettre en œuvre des projets de rétablissement de la paix au niveau local », explique-t-elle.

La campagne musicale de la Mission évangélique-luthérienne est l’occasion de collecter des dons dans un cadre tout aussi populaire bien qu’un peu plus traditionnel que celui où se produisent habituellement les groupes de heavy metal, à savoir à dans les milliers de lieux de culte où les fidèles se réunissent pour entonner ensemble les chants de Noël finlandais à l’approche de la grande fête chrétienne. « L’an dernier, nous avons réuni plus d’un million d’euros pour des projets en faveur des femmes, et nous espérons collecter ce Noël-ci une somme encore plus importante pour nos projets pour la paix », ajoute Lillqvist.

 

Les lutins et l’Enfant au tambour se mettent au heavy metal

Le nouvel album de Raskasta Joulua "Tulkoon Joulu" a été lancé lors d’un concert donné début novembre 2015 à l’église de la Mission évangélique-luthérienne de Finlande. Même si ce spectacle a été essentiellement acoustique, les musiciens de hard rock se sont lâchés avec tout l’entrain qui caractérise l’approche des fêtes de fin d’année… si bien qu’ils n’ont eu aucun mal à dégeler le public. JP Leppäluoto, Marco Hietala et Ville Tuomi.

Le nouvel album de Raskasta Joulua “Tulkoon Joulu” a été lancé lors d’un concert donné début novembre 2015 à l’église de la Mission évangélique-luthérienne de Finlande. Même si ce spectacle a été essentiellement acoustique, les musiciens de hard rock se sont lâchés avec tout l’entrain qui caractérise l’approche des fêtes de fin d’année… si bien qu’ils n’ont eu aucun mal à dégeler le public. De gauche à droite JP Leppäluoto, Marco Hietala et Ilja Jalkanen. Photo : Kirsi Elo / Mission évangélique-luthérienne de Finlande

Sorti en novembre 2015, le sixième album du groupe Raskasta Joulua intitulé Tulkoon Joulu (Vienne Noël) comprend des arrangements privilégiant les instruments acoustiques ; malgré cela, ce disque réussit à garder une tonalité générale hard rock ou rock progressif. Des adaptations en langue finnoise de l’Enfant au Tambour, du cantique The First Noel emprunté à la tradition anglo-saxonne ou d’extraits du Coventry Carol, un chant sacré anglais de la période médiévale, y côtoient des versions complètement à contre-courant voire carrément assourdissantes de plusieurs chansons de Noël ultra-populaires en Finlande, comme par exemple le morceau connu de la Finlande entière “Tonttu ei vaan saa Unta” (« Le lutin n’arrive pas à dormir »).

Le catalogue de Raskasta Joulua comprend aussi l’album sorti en 2014 Ragnarok Juletide, avec des reprises de chants de Noël version heavy metal interprétées en anglais par le groupe.

Par Fran Weaver, décembre 2015

Liens