Lux Helsinki fait échec à l’obscurité hivernale

Pleine de surprises de toutes les couleurs, la Fête annuelle des lumières Lux Helsinki fait appel début janvier à des faisceaux de lumière colorée visant à transformer l’apparence d’un certain nombre de bâtiments et de rues parmi les plus appréciés de la ville. Nous vous invitons à découvrir ces lieux sur nos photos… autrement dit sans avoir à braver le froid.

Tous les ans, l’événement Lux Helsinki se renouvelle de façon rassurante, illuminant la capitale finlandaise alors que l’obscurité hivernale bat son plein. Des artistes tant finlandais qu’originaires du monde entier créent à cette occasion une galerie urbaine éclatante de mille couleurs qui ne manque pas de réchauffer les cœurs au milieu du vide que laissent les festivités de Noël et de la Saint-Sylvestre une fois que la page des vacances de fin d’année est tournée.

Basée sur une combinaison d’installations lumineuses récurrentes et de créations artistiques éphémères spécialement commandées pour l’édition de Lux Helsinki de l’année, cette fête libre d’accès donne lieu à un parcours recommandé présenté dans un guide officiel assorti d’un plan. En 2019, l’événement Lux a étendu son territoire habituel pour proposer des attractions supplémentaires à l’Ancienne Maison des étudiants d’Helsinki, au Centre Culturel Kaapelitehdas ainsi qu’au Centre Culturel suédo-finlandais de Hanasaari situé dans la ville voisine d’Espoo.

La très belle nouvelle Bibliothèque centrale d’Helsinki Oodi (mot finnois dont la traduction française est « ode ») occupait cette année la place d’honneur sur un parcours jalonné de 12 installations lumineuses décrivant un tour complet du quartier de Töölö en passant notamment devant le Palais Finlandia et le Musée national de Finlande.

Les thèmes de l’événement varient année après année entre plaisir des yeux au premier degré et idées créatives plus ambitieuses. C’est ainsi qu’en 2019, l’installation intitulée Trespassing réalisée sur le Palais Finlandia par Immanuel Pax affichait une volonté de l’artiste d’interroger l’omniprésence oppressante des caméras de vidéosurveillance, tandis que l’œuvre lumineuse de la mexicaine Ghiju Diaz de León Shelter Seekers, présentée quant à elle sur le parvis du Musée national, abordait les sujets des migrations et du changement climatique.

Même s’il est difficile de prévoir avec exactitude le temps qu’il fera début janvier en Finlande, les conditions météorologiques sont en règle générale susceptibles d’être très fraîches voire glaciales à ce moment de l’année. Il n’en reste pas moins qu’au fil des éditions, les visiteurs de la Fête des lumières Lux Helsinki ont bravé toutes sortes d’aléas climatiques, entre tempêtes de neige fondue et descentes d’air glacial en provenance de l’Arctique.

Le studio de création spécialisé effets d’éclairage de la société Ramboll a transformé l’apparence du Palais Finlandia, édifice public iconique d’Helsinki ; l’installation lumineuse réalisée pour l’occasion se veut une illustration du caractère précieux de l’eau pure. Photo: Tim Bird

Installée autour de la Villa Hakasalmi, l’œuvre Lantern Park remporte tous les ans un franc succès auprès du public de l’événement Lux Helsinki. Créée conjointement par des enfants, des étudiants et des artistes du quartier correspondant d’Helsinki, elle consiste en un ensemble magique de lumières tremblotantes qui ne manquent pas d’évoquer un univers onirique. Photo: Tim Bird

L’artiste britannique Tim Etchells a conçu une installation pour le nouveau joyau du paysage urbain d’Helsinki qu’est la Bibliothèque centrale Oodi. Le slogan poétique qui signe cette œuvre « Nous voulions être le ciel » est un emprunt à la chanson Colours and Kids de Cat Stevens. « Une œuvre d’art devient systématiquement différente quand on la fait entrer en dialogue avec des environnements différents », commente Etchells. Photo: Tim Bird

Il ne fait jamais trop froid pour manger une glace : un vendeur d’une marque de crèmes glacées très connue en Finlande offre des échantillons de nouveaux produits de la marque aux visiteurs de l’événement Lux sur fond de projections lumineuses sur la façade du Palais Finlandia réalisées par le Studio Ramboll. Photo: Tim Bird

Grid, une création des light artists Pekka Korpi et de l’artiste sonore Otto Suojanen, donne vie à un cadre en bois de six mètres de haut où s’inscrivent des motifs géométriques. Photo: Tim Bird

L’une des installations les plus captivantes et spectaculaires de l’édition 2019 de l’événement Lux était l’œuvre du néerlandais Ivo Schoofs Large Pendulum Wave, présentée dans le quartier de Töölö. Photo: Tim Bird

Large Pendulum Wave est une installation lumineuse illustrant « la poésie des mathématiques et la beauté de la physique ». Photo: Tim Bird

Le Lux Café apporte aux visiteurs de Lux Helsinki de la chaleur physique en complément aux nourritures spirituelles que leur procurent les installations lumineuses voisines. Photo: Tim Bird

L’artiste italien Marco Brianza a transformé le plus grand écran publicitaire extérieur des pays nordiques, visible sur la façade de la Maison de la musique d’Helsinki, avec son installation intitulée Moonlight : celle-ci rappelle au public l’importance de la nature en tant que source d’éclairage. Photo: Tim Bird

Les 40 tableaux lumineux réunis sous le titre Ultraviolet Gallery, œuvre du collectif 100% féminin Mimmit peinttaa (en français, « Les Nanas font de la peinture ») présentaient des animaux, des portraits, des bâtiments historiques et des graffitis. Cette galerie éphémère était disposée de sorte à former un passage public sur le parvis du Palais Finlandia. Photo: Tim Bird

Les 40 tableaux lumineux réunis sous le titre Ultraviolet Gallery, œuvre du collectif 100% féminin Mimmit peinttaa (en français, « Les Nanas font de la peinture ») présentaient des animaux, des portraits, des bâtiments historiques et des graffitis. Cette galerie éphémère était disposée de sorte à former un passage public sur le parvis du Palais Finlandia. Photo: Tim Bird

The End of the Digital Age est un panneau lumineux fascinant et en évolution permanente créé par Mikko Kunnari et installé à l’angle du grand immeuble de bureaux Sanoma House, dont l’emplacement marque le point de départ du parcours de l’événement Lux. Photo: Tim Bird

Par Tim Bird, janvier 2019