L’écrivaine finlandaise Minna Canth, femme d’influence

Au cours de son parcours littéraire aussi diversifié que significatif, Minna Canth s’est faite l’avocate des droits des femmes et d’autres causes sociales. Son héritage reste toujours d’actualité à notre époque, où la Finlande célèbre officiellement tous les ans la Journée Minna Canth le 19 mars, jour de la naissance de l’écrivaine.

Lire article

Largement reconnue en Finlande comme la première femme de lettres d’importance qu’ait connu le pays, Minna Canth (1844–1897) était née Ulrika Wilhelmina Johnsson dans la ville de Tampere. Son œuvre d’une grande diversité compte des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre et des écrits journalistiques. Elle se consacra à la défense des droits des femmes et à la promotion du féminisme, intégrant un certain nombre de problématiques sociales tant dans ses écrits que son discours.

Avec son mari Johann Ferdinand Canth (1836–1879), elle vécut à Jyväskylä et eut sept enfants. Après la disparition de son époux, elle se fit commerçante en reprenant l’exploitation d’une mercerie à Kuopio. Cette situation lui assura une indépendance financière suffisante pour subvenir aux besoins de sa famille, ses années passées à Kuopio l’amenant par ailleurs à tenir chez elle un salon régulièrement fréquenté par différents intellectuels et artistes.

Dans une chronique récemment publiée sur le site internet de la radiotélévision nationale finlandaise Yle, l’écrivaine Johanna Holmström présente Canth comme « véritablement l’une des personnalités ayant contribué à poser les fondations de la culture finlandaise ».

Holmström indique dans son écrit s’inspirer du combat pour les droits des femmes qui fut celui de Canth, non sans noter que ce combat est bien loin d’être dépassé malgré les progrès réalisés :

« Chaque génération se doit de mener sa propre bataille afin de faire avancer la cause de l’égalité entre les sexes, c’est là que nous en sommes actuellement. Nous oublions souvent que nos victoires chèrement acquises sont susceptibles de disparaître en un clin d’œil si jamais nous relâchions notre attention en nous disant que tout est déjà réglé ».

Par la rédaction de VoicilaFINLANDE (dont traductions), mars 2017, texte mis à jour en mars 2018

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

En savoir plus

Lauréate d’un prix finlandais, Merkel en reverse le montant à une ONG nigérienne

La Finlande décerne l’International Gender Equality Prize, premier prix prestigieux de sa catégorie à l’échelle mondiale, à une personnalité dont l’action a consisté à assurer la promotion de l’égalité entre les sexes. Plutôt que recevoir son prix sous forme monétaire, la personnalité ainsi honorée est invitée à sélectionner une cause particulière afin que celle-ci bénéficie du montant du prix.

En savoir plus

Des artistes et femmes finlandaises modernes dans une période historique

La Scandinavia House de New York est le point de départ d’un événement mettant en exergue quatre artistes peintres de Finlande, toutes des femmes dont le parcours artistique aura coïncidé en leur temps avec une série de transformations culturelles et politiques pour leur pays. Leurs toiles seront présentées par la suite à Stockholm avant de reprendre le chemin d’Helsinki, où le public pourra voir ces mêmes œuvres dans le cadre d’une exposition de plus vaste envergure.

Liens