Sauvage et somptueux

Voici la Finlande Magazine 2016

Lire article

Partout dans le monde, les aliments sauvages sont à la mode, mais il est rare que la nature soit autant accessible qu’en Finlande. Ramassez ou partez à la recherche de ce que vous aimez manger.

« Les aliments sauvages sont locaux, bio, saisonniers, sains et gratuits. Parmi eux, on trouve les plantes, les baies, les champignons, le miel, la sève, les poissons et le gibier. C’est ce qu’il y a de meilleur dans la gastronomie finlandaise, et on en trouve même à Helsinki », explique Sami Tallberg, un passionné et expert en aliments sauvages.

Il est ambassadeur pour les aliments naturels de la fondation ELO chargée de promouvoir la culture culinaire finlandaise. Tallberg emmène des groupes d’amoureux de la gastronomie dans la nature locale environnante et leur apprend à trouver leurs propres aliments.

En Finlande, il existe plus de 75 plantes sauvages comestibles délicieuses, avec de nombreuses variations régionales.

En Finlande, il existe plus de 75 plantes sauvages comestibles délicieuses, avec de nombreuses variations régionales.Photo: Ministry of Agriculture and Forestry/ Archive

« Le matin est le meilleur moment, lorsque les plantes sont prêtes à être cueillies. En vagabondant dans les forêts, nous maintenons aussi notre lien avec la nature. En plus, il est bon de faire de l’exercice au grand air et d’équilibrer son alimentation avec des plantes sauvages, des baies et des champignons. C’est une activité formidable pour toute la famille. »

Un cours d’initiation à la cueillette des aliments est pour les touristes une merveilleuse occasion de découvrir la richesse de la nature finlandaise.

« Pour beaucoup, il est inconcevable de trouver des aliments poussant en pleine nature si près d’un centre-ville, par exemple dans le Parc central de Helsinki. La proximité de la forêt est un fait unique propre aux pays nordiques. Après deux heures passées dans les bois, les touristes veulent simplement y rester ! Il est étonnant de voir le nombre d’espèces de plantes que nous pouvons en fait manger », ajoute Tallberg.

« À chaque saison correspond ses délices. Notre été est court, mais il est possible de trouver des plantes comestibles d’avril à octobre. Vous pouvez également sécher et congeler les plantes et les baies pour l’hiver », conclut Tallberg.

Le « droit de tout un chacun »

Vous pouvez : Vous ne devez pas :
marcher, faire du ski et vélo librement, sauf à proximité des habitations ou dans les champs et les jardins déranger les gens ou endommager des biens
ramasser des baies, des champignons et des fleurs, à l’exception des espèces protégées déranger les animaux et les oiseaux, couper ou endommager des arbres
pêcher à la ligne et à la canne à pêche laisser des détritus derrière vous ou allumer un feu de camp en pleine nature, ramasser de la mousse, du lichen ou du bois sur des terrains privés
camper de manière temporaire et à distance raisonnable des habitations laisser vos animaux de compagnie se promener sans laisse, pêcher ou chasser sans détenir les permis correspondants

Téléchargez une brochure sur ce sujet (en anglais) Everyman’s rights.

Par Päivi Brink,  juillet 2016

Liens