La nature finlandaise en quelques clics

La faune et la flore s’ouvrent à vous grâce à l’application finlandaise multilingue NatureGate : la preuve en images.

Lire article

Lorsque vous vous promènerez dans la campagne et les forêts d’Europe du Nord, il vous sera désormais plus facile que jamais d’identifier toute espèce de fleur ou d’oiseau que vous croiserez : il vous suffira pour cela de vous servir de l’application mobile finlandaise innovante NatureGate dédiée à la présentation des espèces animales et végétales locales (voir notre diaporama ainsi que la vidéo ci-dessous).

Il est aujourd’hui particulièrement facile de s’adonner à l’observation ornithologique ou de s’intéresser à la botanique : il faut en remercier le site internet NatureGate et ses très nombreuses photos illustrant la faune et la flore finlandaise, réputées pour leur beauté. A l’issue d’un développement rapide, le site est disponible à présent en version mobile grâce à des applications permettant d’identifier facilement toutes les espèces animales et végétales sur le terrain même.

Pour identifier une plante, un oiseau, un papillon ou un poisson qui vous sont inconnus, il vous suffit de sortir votre tablette ou votre smartphone et d’ouvrir l’application NatureGate : celle-ci vous invite à cliquer sur des icônes correspondant à la couleur, la forme, la taille et le type d’habitat de l’espèce qui vous intéresse, ceci ayant pour effet de générer une galerie d’images d’espèces répondant dans les grandes lignes à votre demande. Pour affiner encore un peu plus la recherche, il vous restera alors à entrer quelques indications supplémentaires, une manipulation bien plus intuitive et immédiate que celle consistant à consulter un guide.

De nombreuses informations passionnantes, complétées par toute une série de photos aussi techniquement abouties que précises s’offrent dès lors à vous après un simple clic ; à noter que vous pourrez écouter par la même occasion le chant de chacune des espèces d’oiseaux présentes sous ces latitudes.

Un travail accompli avec amour

Posé sur une fleur, ce gazé (Aporia crataegi) semble prendre littéralement la pose devant l’objectif.

Posé sur une fleur, ce gazé (Aporia crataegi) semble prendre littéralement la pose devant l’objectif.Photo: Per-Olof Wickman/NatureGate

Disponible en anglais, finnois, suédois, français, allemand, espagnol, danois et norvégien, le site NatureGate est très largement salué par le public pour sa volonté de présentation exhaustive de la nature nordique. Il s’agit là du travail de toute une vie mené par la productrice et journaliste Eija Lehmuskallio, assistée de son mari Jouko, photographe professionnel. Avec l’aide de codeurs informatiques, de biologistes et d’autres photographes, le couple a passé ces 25 dernières années à réunir une incroyable collection de photos de la nature de leur pays, qu’ils ont pris le soin de classer par catégories et d’annoter une à une.

Les utilisateurs du site NatureGate et de ses applications mobiles peuvent aujourd’hui passer en revue les différentes espèces classées par familles, à savoir les fleurs, arbres, papillons, oiseaux et poissons caractéristiques du milieu naturel nordique, tandis que des rubriques recensant les mammifères, champignons et poissons présents dans les eaux de la Baltique sont en cours de conception, ces pages n’étant pour l’instant disponibles qu’en langue finnoise.

« Nous sommes également en train de préparer un guide des roches et minéraux nordiques, et nous travaillons aussi sur d’autres versions linguistiques de notre site, bientôt disponible en estonien, letton et lituanien », précise Eija Lehmuskallio, avant d’ajouter : « Nous espérons trouver prochainement de nouveaux partenaires tant en Russie qu’ailleurs dans le monde, ce qui nous permettra de développer encore notre technologie et nos concepts tout en diffusant toujours plus largement nos images. »

Une démarche visant à inspirer et à éduquer

The Eastern pasque flower (Pulsatilla patens) is critically endangered and has protected status.

The Eastern pasque flower (Pulsatilla patens) is critically endangered and has protected status.Photo: Jouko Lehmuskallio/NatureGate

Le logiciel breveté de classement et d’identification des espèces animales et végétales conçu par NatureGate s’est déjà vu décerner plusieurs prix professionnels, s’attirant une large attention au niveau mondial de la part d’organismes tels que l’UNESCO ou l’Union internationale pour la conservation de la nature.

« Actuellement, nous travaillons avec différents partenaires dont le ministère finlandais des Affaires étrangères pour concéder la licence de notre technologie en Inde, où notre concept pourrait servir dans le cadre d’un programme de développement de l’agriculture et d’éducation nutritionnelle en permettant identifier les plantes comestibles, les différents types de cultures céréalières ainsi que les maladies végétales », nous indique Lehmuskallio.

« Nous avons le sentiment qu’une technologie comme la nôtre pourrait être largement utilisée pour la sensibilisation à l’environnement et la formation scientifique du grand public », ajoute-t-elle. « Nous avons aussi établi une coopération avec le Centre scientifique Heureka situé à Vantaa dans la proche banlieue d’Helsinki afin de créer des matériels éducatifs à destination des écoliers, qui pourront ainsi acquérir de nouvelles connaissances sur les plantes des parcs et jardins comme sur la flore sauvage, mais aussi sur certaines espèces végétales exotiques pouvant poser problème. Nous nous donnons pour objectif d’encourager les enfants à sortir observer leur environnement naturel, et nous serions vraiment ravis de contribuer à ce qu’ils joignent l’utile à l’agréable en découvrant la faune et la flore sur leurs applications mobiles ! »”

L’utilité d’une « science citoyenne » interactive


Watch this video for a demo of the NatureGate app in action.

 

Quel que soit leur âge, les utilisateurs de NatureGate ont pris l’habitude de noter au jour le jour les commentaires que leur inspirent leurs contacts avec la nature, partageant le fruit de leurs observations de façon interactive sur une base de données libre d’accès propre au site, avec possibilité pour la communauté des internautes de visualiser les espèces animales et végétales évoquées sur des cartes et plans. Ce partage d’informations ouvre la voie à de passionnantes perspectives de projets basés sur le principe d’une « science citoyenne », où tout amoureux de la nature parfaitement néophyte pourra apporter sa pierre à des projets de recherche nécessitant de nombreuses constatations sur le terrain.

« Parmi les projets de recherche qui nous tiennent à cœur, nous nous intéressons tout particulièrement à l’impact des changements climatiques sur la répartition géographique des oiseaux, des papillons et même des plantes », dit Lehmuskallio. « En ce moment, nous sommes engagés dans un projet avec des experts de l’Université d’Helsinki, le but étant de traduire de façon scientifique les observations des utilisateurs de NatureGate et d’examiner ensuite les mutations en cours au niveau de la nature. »

NatureGate est en bonne voie de gagner son pari initial, celui d’inciter le grand public à toujours mieux comprendre et prendre soin du patrimoine naturel commun à toute l’humanité : le site s’y emploie en mettant dans toutes les mains, ou en tout cas à notre portée sur nos appareils mobiles, des images et des informations témoignant de toute la beauté et la diversité de la nature.

La vidéo ci-dessus permet de voir comment fonctionne l’application NatureGate.

Trolle d’Europe (Trollius europaeus)

Trolle d’Europe (Trollius europaeus), photo : Jouko Lehmuskallio

Renne (Rangifer tarandus)

Renne (Rangifer tarandus), photo : Jouko Lehmuskallio

Nacré des renouées (Boloria napaea)

Nacré des renouées (Boloria napaea), photo : Per-Olof Wickman

Cygne chanteur (Cygnus cygnus)

Cygne chanteur (Cygnus cygnus), photo : Jari Peltomäki

Corégone lavaret (Coregonus lavaretus)

Corégone lavaret (Coregonus lavaretus), photo : Lauri Urho

Elan d’Europe (Alces alces)

Elan d’Europe (Alces alces), photo : Jouko Lehmuskallio

Lièvre variable (Lepus timidus), photo : Jari Peltomäki

Lièvre variable (Lepus timidus), photo : Jari Peltomäki

Buse variable (Buteo buteo)

Buse variable (Buteo buteo), photo : Jari Peltomäki

Lagopède des saules

Lagopède des saules (Lagopus lagopus), photo : Jari Peltomäki

Bleu nordique (Plebeius idas), photo : Per-Olof Wickman

Bleu nordique (Plebeius idas), photo : Per-Olof Wickman

Truite grise (Salvelinus namaycush), photo : Lauri Urho

Truite grise (Salvelinus namaycush), photo : Lauri Urho

Plongeon arctique (Gavia arctica)

Plongeon arctique (Gavia arctica), photo : Jari Peltomäki

Linnée boréale (Linnaea borealis), photo : Jouko Lehmuskallio

Linnée boréale (Linnaea borealis), photo : Jouko Lehmuskallio

Azuré de l’ajonc (Plebeius argus), photo : Per-Olof Wickman

Azuré de l’ajonc (Plebeius argus), photo : Per-Olof Wickman

Lynx boréal (Lynx lynx), photo : Jouko Lehmuskallio

Lynx boréal (Lynx lynx), photo : Jouko Lehmuskallio           

Par Fran Weaver, juillet 2014

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

Liens