La Gymnaestrada fait bouger Helsinki

Le plus grand événement mondial de gymnastique donne à voir des spectacles gymniques du 12 au 18 juillet 2015 à Helsinki.

Lire article

Le plus important événement de gymnastique du monde se tient à Helsinki du 12 au 18 juillet 2015 : la Gymnaestrada y invite les gymnastes plus pour le spectacle sportif que pour la compétition.

La Gymnaestrada est organisée tous les quatre ans sous le signe de la devise « Faites bouger la terre ». Centré sur les performances collectives des équipes en lice, cet événement qui réunit régulièrement plus de 50 pays et dont la particularité est de ne pas imposer de limites d’âge aux participants sera accueilli cette année par la Finlande pour une semaine entière de spectacles gymniques dans la joie et la bonne humeur.

Teresa Anderson, une habitante de Kamloops en Colombie-Britannique (Canada), accompagnera sa fille Katie, 13 ans, à Helsinki : au moment où ces lignes étaient écrites, la mère et la fille comptaient impatiemment les jours les séparant du début de l’événement en Finlande.

Peut-être la plus grande fête de toutes

A base d’éléments de danse et de gymnastique, cette démonstration donnée au cours d’un gala de gymnastique finlandais préfigure ce que pourront voir les spectateurs à la grande patinoire polyvalente Helsingin Jäähalli, l’un des sites qui accueillera la Gymnaestrada à Helsinki.

A base d’éléments de danse et de gymnastique, cette démonstration donnée au cours d’un gala de gymnastique finlandais préfigure ce que pourront voir les spectateurs à la grande patinoire polyvalente Helsingin Jäähalli, l’un des sites qui accueillera la Gymnaestrada à Helsinki.Photo: Jouko Keski-Säntti/Gymnaestrada

« La Gymnaestrada est une affaire de pur plaisir basée sur le principe de la gymnastique ouverte à tous, quels que soient les capacités physiques et l’âge des participants », dit Teresa. « C’est un événement qui réunit des gens des quatre coins du monde qui viennent pour participer à quelque chose qu’ils aiment passionnément. Comment ne pas voir dans une occasion comme celle-là la plus grande fête de toutes ? »

Katie est du même avis : « Tout le monde peut le faire, et on n’est pas là pour être en compétition avec ses coéquipiers mais pour se produire devant le public avec son équipe. Et aussi, on n’a pas besoin d’avoir un certain niveau technique : tout ce qu’il faut, c’est aimer la gymnastique. »

A côté du spectacle sportif, c’est aussi la ville d’Helsinki en elle-même qui attire la famille Anderson.

« J’espère voir Suomenlinna et essayer le salmiakki (un bonbon traditionnel à la réglisse salée) et le sauna », nous confie Teresa. « L’équipe a hâte de se servir des mots de finnois qu’elle a appris. Certaines des filles de l’équipe ne sont jamais sorties du Canada, alors ce déplacement est vraiment le voyage de leur vie. »

« Moi, je veux visiter le parc d’attractions de Linnanmäki », ajoute Katie.

Adolescente originaire de l’hémisphère opposé, Gaëlle fait partie de l’équipe du Zimbabwe, dont les 22 membres âgés de 13 à 25 ans concourent en danse acrobatique.

« La Gymnaestrada est un événement à part du fait des nombreuses cultures présentes », nous dit-elle. « C’est une chance de faire de nouvelles rencontres, de se faire des amis et de découvrir de nouvelles cultures dont on n’avait peut-être même jamais entendu parler jusque-là. »

« Nous sommes tous impatients de découvrir la Finlande, de rencontrer les gens de là-bas et peut-être aussi de voir quelques monuments pendant notre séjour. »

Un phénomène impossible à expliquer

Les gymnastes qui se produisent à la Gymnaestrada impressionnent le public avec des figures géométriques d’autant mieux mises en valeur qu’elles sont présentées sur des sites de belles dimensions comme des stades.

Les gymnastes qui se produisent à la Gymnaestrada impressionnent le public avec des figures géométriques d’autant mieux mises en valeur qu’elles sont présentées sur des sites de belles dimensions comme des stades.Photo: Akifoto/Gymnaestrada

Dans sa forme actuelle, la Gymnaestrada a débuté en 1953 à Rotterdam avec pour objectif d’illustrer la diversité des disciplines sportives relevant de la gymnastique, mais aussi de jeter des ponts entre les nations. C’est la première fois que la Finlande accueille cette manifestation sportive, qui malgré son importance à l’échelle internationale n’est qu’assez peu connue des Finlandais.

Cette méconnaissance ne devrait toutefois plus durer bien longtemps, tant est large l’éventail des démonstrations sportives programmées à l’occasion de l’évènement. Celui-ci réunira 21.000 participants de plus de 50 pays pour plus de 200 heures de spectacles gymniques répartis sur tout juste une semaine sur plusieurs sites de la capitale finlandaise.

Kirsti Partanen de la Finnish Gymnastics Federation, présidente du comité organisateur finlandais, garde de nombreux très bons souvenirs personnels des précédentes éditions de la Gymnaestrada.

« Je me souviens d’une Gymnaestrada où nous étions trois générations de notre famille à nous produire devant le public : ma mère, déjà octogénaire à l’époque, moi, ainsi que ma fille, nous avons chacune participé aux spectacles gymniques la même année », nous raconte-t-elle. « Les grandes compétitions sportives se passent le plus souvent de la façon suivante : les sportifs arrivent, concourent aux épreuves puis repartent chez eux. La Gymnaestrada, par contre, a pour principe de réunir une communauté humaine tout en invitant au partage des expériences. Ici, on se crée des liens amicaux entre gens de tous pays. La grande énergie que dégage l’événement est quelque chose d’impossible à expliquer : il faut vraiment en faire l’expérience. »

Par Joanna Nylund, juin 2015

Liens