Egalité femmes-hommes : un prix finlandais

A l’occasion de la Journée internationale de la Femme, le 8 mars, la Finlande annonce l’instauration de l’International Gender Equality Prize, un prix voulu pour marquer l’égalité entre les femmes et les hommes : cette initiative entend attirer l’attention sur le rôle leader du pays sur les questions liées à l’égalité des sexes.

Lire article

La Finlande est fière de son rôle dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes, comme du fait que femmes et hommes participent pareillement à tous les rouages de la société finlandaise. Le système éducatif gratuit en vigueur dans le pays et qui porte sur la totalité du cursus pédagogique, de l’école élémentaire aux programmes de formation postdoctorale, offre aux Finlandais des opportunités éducatives rarement vues ailleurs.

Différentes études indiquent que les pays où les femmes occupent un rôle fort au sein de la société sont les pays les plus viables tant financièrement que sur le plan social et écologique. Les problèmes qui se posent au monde ne pourront ainsi trouver leur solution sans l’égalité entre femmes et hommes et sans l’association des uns et des autres aux processus décisionnels.

Les Finlandais ont pris conscience tôt de cette réalité : c’est dès 1906 que la Finlande devint le premier pays au monde à adopter une loi autorisant les femmes aussi bien à voter qu’à se porter candidates aux élections. Depuis, les efforts en vue d’atteindre l’égalité se sont régulièrement poursuivis à tous les niveaux de la société finlandaise.

En 2017, tous les élèves de Finlande inscrits en neuvième année de scolarité obligatoire, soit des adolescents âgés de 15 ans en moyenne, ont reçu un exemplaire gratuit de la traduction du livre We Should All Be Feminists de Chimamanda Ngozi Adichie, la distribution de cet ouvrage s’étant faite avec le soutien du ministère finlandais de l’Education et de la Culture.

L’égalité femmes-hommes à l’ordre du jour

Quand les modèles de référence professionnels évoluent à la faveur de l’ouverture aux femmes des métiers autrefois dominés par les hommes, l’égalité entre femmes et hommes entre dans les faits tout en devenant partie intégrante de la perception du monde qu’ont les filles aussi bien que les garçons. Photo: Olli-Pekka Latvala/Nokian Tyres/Tampere All Bright

La question que chacun est en droit de se poser est celle de la prochaine initiative de la Finlande en matière d’égalité. Le Secrétariat général du gouvernement finlandais s’apprête à mettre en place un prix international de l’égalité entre les femmes et les hommes, ou International Gender Equality Prize dans son intitulé officiel anglais : il s’agit d’une récompense destinée à consacrer le rôle leader de la Finlande dans le domaine de l’égalité des sexes et qui sera décernée à titre individuel à des personnes qui auront fait progresser par leur exemple l’égalité entre femmes et hommes.

L’objectif premier de l’International Gender Equality Prize est de créer une tribune pour la promotion future de l’égalité entre femmes et hommes dans le monde. Pour la réalisation de cet objectif, le prix est décerné à « un éminent défenseur et artisan de l’égalité », pour reprendre la formulation des organisateurs.

Le lauréat de ce prix, essentiellement incarnation d’une démarche d’ensemble ou d’une action ayant eu pour effet de faire progresser l’égalité, ne recevra pas le prix sous forme monétaire : il est en effet prévu que la somme d’argent correspondant au prix soit versée au profit de la cause de l’égalité. Les organisateurs émettent par ailleurs le souhait que le choix du lauréat et les actes de cette personne illustrent le bénéfice que peuvent retirer les sociétés de tous pays des investissements réalisés dans le domaine de l’égalité.

L’International Gender Equality Prize est notamment remarquable de par la notion de solidarité qui se trouve associée au prix. A cet égard, le comité de sélection s’engage à créer et à entretenir des plateformes permettant d’examiner les questions relatives à l’égalité des sexes à partir de points de vue différents selon la région du monde concernée. La présentation formelle du prix est fixée au 8 mars 2017, tandis que l’annonce du nom du premier lauréat et de la date de la première cérémonie de remise du prix interviendra à une date ultérieure.

Par ailleurs, le comité de sélection de l’International Gender Equality Prize sollicite le grand public pour que lui soit adressées des suggestions de noms de candidats au prix. Qui voyez-vous en premier lauréat de cette distinction ? Ne manquez pas de soumettre votre suggestion entre le 19 mars et le 31 mai 2017 sur genderequalityprize.fi.

Cent ans de progrès

Vidéo (en anglais) : Yle

« La Finlande célèbre cette année le centenaire de son indépendance, ce qui fait de 2017 une année très particulière pour nous Finlandais », dit Paula Lehtomäki, secrétaire d’Etat auprès du Secrétariat général du gouvernement.

« La Finlande a eu un rôle en pointe des questions relatives à l’égalité entre femmes et hommes au cours des 100 années écoulées, et nous mettons aujourd’hui en place le premier prix largement médiatisé de sa catégorie à l’échelle mondiale. »

Le Secrétariat général du gouvernement finlandais a installé un comité de sélection chargé de choisir les personnalités nominées pour le prix. Ce comité sera présidé par Paulina Ahokas, PDG du grand centre de concerts et conférences la Maison de Tampere et également responsable du Festival Women of the World (VOW) en Finlande ; celui-ci aura lieu à la mi-mars 2017 à Tampere.

Par Maryan Abdulkarim, mars 2017

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

Liens