Le phénomène du hobby-horsing finlandais

Les Finlandais n’ont pas inventé le cheval-bâton, mais ils l’ont réinventé. La version d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec les jouets tout simples que vous avez peut-être connus dans votre enfance : la culture du cheval-bâton contemporain, sa présence sur internet et la technique équestre comme le sport qui se sont développés autour du hobby-horsing renouvellent profondément l’objet.

Lire article

La nouvelle passion équestre qui s’est emparée du monde a démarré en Finlande. Il ne s’agit pourtant pas d’un phénomène touchant les chevaux vivants, mais les chevaux-bâton.

Même si l’activité ludique consistant à chevaucher un cheval-bâton existe depuis longtemps, le hobby-horsing proprement dit a commencé à monter en puissance à partir de 2010 environ. Des adolescentes finlandaises toujours plus nombreuses se sont mises ces dernières années à concevoir et à se confectionner des chevaux-bâton élaborés qui tiennent plus de l’objet artisanal que du jouet, allant jusqu’à chevaucher leurs montures dans des événements comme des concours de dressage et de saut d’obstacles.

Pas besoin des adultes

Alisa Aarniomäki (à g.) and Vilhelmiina Keskilä se préparent dans leur écurie avant de sortir s’entraîner. Photo © ThisisFINLAND

Le hobby-horsing s’est développé spontanément, avec peu d’aide ou d’intervention de la part des adultes. Les adolescentes ont créé et fait vivre une communauté active en ligne aussi bien que dans la vie réelle, avec des écuries de chevaux-bâton qui présentent des cavalières et des montures dans des compétitions comme le championnat annuel de Finlande de hobby-horsing et tiennent un registre de leurs progrès. Si ces rencontres sportives évoquent beaucoup les événements équestres mettant en compétition de vrais chevaux, c’est peut-être parce qu’environ la moitié des participantes ont aussi l’expérience de l’équitation classique.

Le hobby-horsing demande de l’imagination et une capacité d’innover et de raisonner par soi-même, autant de qualités réputées largement répandues en Finlande et dont les Finlandais sont d’autant plus fiers qu’elles sont très appréciées dans le monde d’aujourd’hui. La culture du hobby-horsing tend naturellement vers l’intégration de nouveaux membres, que ce soit en ligne où un flot constant de photos alimente Instagram, ou lors de compétitions, où des participantes devenues de vraies athlètes à force d’entraînement intensif se produisent devant des juges chargés d’évaluer leur allure et leurs mouvements et de noter leurs efforts avec toute la rigueur requise. Ces mêmes événements sportifs sont par ailleurs fréquentés par des entrepreneurs commercialisant les meilleurs chevaux-bâton pur-sang, sans oublier les brides et autres équipements et accessoires.

Que ce soit en Finlande ou à l’étranger, le hobby-horsing bénéficie aujourd’hui toujours plus d’une publicité largement méritée. Le public découvre ce phénomène partout dans le monde : en Suède, au Danemark, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Russie, en Asie et en Australie. On s’attend également à ce que le hobby-horsing prenne de l’importance dans d’autres pays connus pour leur amour du cheval comme le Brésil et l’Argentine.

La vogue du hobby-horsing se répand sur internet tant par le bouche-à-oreille que par des vidéos, sans compter que la visibilité de cette discipline sportive a reçu un important coup de pouce avec la sortie en 2017 du documentaire finlandais Hobbyhorse Revolution, où l’on peut suivre le quotidien de plusieurs ados finlandaises pionnières de cette activité.

Il faut vraiment voir pratiquer le hobby-horsing : le voir, c’est y croire et même probablement vouloir s’y essayer soi-même.

Assez intrépide pour monter à cheval

Vilhelmiina Keskilä présente un jeu de rênes de bride de sa fabrication, dont certains éléments tiennent encore avec des épingles.Photo © ThisisFINLAND

Il y a plusieurs façons de se mettre au hobby-horsing : tandis que les uns choisissent de se spécialiser dans une technique équestre précise, les autres aiment mieux s’initier à l’ensemble des facettes de cette activité. VoicilaFINLANDE s’est associé avec des adeptes passionnées et très expérimentées de cette discipline ludique pour créer ce que nous avons appelé la « Hobbyhorse Toolbox ». Grâce à cette aide pratique, vous pourrez apprendre facilement à monter un cheval-bâton où que vous viviez dans le monde.

Nos vidéos destinées aux adeptes débutantes ou en devenir et aux organisateurs de compétitions vous présentent le saut d’obstacles, le dressage haute école et la randonnée à cheval-bâton, tandis que dans une autre vidéo nos deux expertes dressent la liste des sept bienfaits les plus importants du hobby-horsing du point de vue de celles qui le pratiquent.

Vous entrerez aussi dans les coulisses de ce hobby et verrez que l’art de confectionner des chevaux-bâton fait intervenir une combinaison de créativité et de dextérité artisanale.

Du côté de l’internet, Instagram est l’endroit absolument incontournable où se retrouver entre propriétaires de chevaux-bâton, exposer son travail artisanal et aussi féliciter les autres membres de la communauté pour leurs résultats et leurs créations.

VoicilaFINLANDE apporte aussi son soutien à l’attitude pragmatique et hors préjugés (on pourrait même parler d’une forme de courage) de toutes les passionnées de hobby-horsing à travers une collection limitée d’articles de mode urbaine dessinés et produits par des stylistes finlandais de premier plan.

C’est en allant sur ce lien que vous trouverez le T-shirt, la robe ou la veste les plus originaux de la saison. En portant les vêtements de cette collection, vous manifesterez votre soutien aux inconditionnelles du hobby-horsing, même si celles-ci ne s’inquiètent pas vraiment de savoir comment est perçu leur hobby.

Décembre 2017 sera véritablement le mois du hobby-horsing. A l’image des petites fenêtres qu’on ouvre sur un calendrier de l’Avent, vous trouverez sur notre boutique en ligne tous les vendredis à partir du 1er décembre un lot de vêtements disponibles en série limitée : où que vous habitiez dans le monde, vous pourrez bien entendu acheter ces articles exclusifs représentatifs d’une mode urbaine décontractée. Dans les jours qui vous séparent du vendredi suivant, vous aurez aussi un petit aperçu du hobby-horsing et pourrez accéder à différents contenus en lien avec ce passionnant hobby.

Il vous reste maintenant à vous poser la question :  est-ce que j’aurais assez de cran pour monter moi aussi à cheval ?

Même si nous vous recommandons bien entendu d’essayer de confectionner votre cheval-bâton de vos propres mains (vous trouverez plein de très bons conseils sur le site www.thehobbyhorse.fi), il existe dès à présent en Finlande des artisans, entreprises et associations commercialisant des chevaux-bâton et des articles sophistiqués en rapport avec le hobby-horsing. Parmi ces différents professionnels, beaucoup proposent leur production par l’intermédiaire de leur compte Instagram.

Nous vous donnons ici les liens vers plusieurs bons sites marchands finlandais dédiés au hobby-horsing avec toutes informations utiles en anglais :

My Hobby Horses
KHT Vermillon
KHT Kuunvarjo
Keppareiden kyydissä (version anglaise disponible très prochainement)

Par la rédaction de VoicilaFINLANDE, novembre 2017

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

Liens