De prometteuses applications pour enfants

En Finlande, pays où les jeux Angry Birds, Clash of Clans et Hay Day ont vu le jour, un certain nombre de sociétés ont aussi développé un savoir-faire consistant à mettre au point des jeux non seulement capables de capter l’attention des jeunes enfants, mais aussi de convaincre complètement leurs parents.

Lire article

En Finlande, pays où les jeux Angry Birds, Clash of Clans et Hay Day ont vu le jour, un certain nombre de sociétés ont aussi développé un savoir-faire consistant à mettre au point des jeux non seulement capables de capter l’attention des jeunes enfants, mais aussi de convaincre complètement leurs parents.

Nous sommes dans le bureau de Tommy Incrosnatu, PDG de la société Kapu Toys, basée à Helsinki ; à côté de son ordinateur, un petit train en bois remarquable pour sa fonctionnalité et ses formes épurées tourne sur son circuit. Ce petit train électrique adoré des enfants finlandais représente pour Incrosnatu la référence absolue en matière de qualité et de design, si bien que tous les produits numériques conçus par Kapu le sont en gardant en permanence à l’esprit les qualités qui ont fait le succès de ce train mythique.

Les applications Kapu Toys donnent aux enfants l’occasion de raisonner tout en s’amusant. Photo: Leena Karppinen

Le cœur de cible de Kapu est le marché en plein essor des applications mobiles pour petits enfants, à l’intention desquels la société à créé une boîte à outils numérique proposant toute une variété d’activités divertissantes. Kapu Forest, la première application mise au point par la société, trouva son public dès sa sortie à la mi-2012 : l’idée de ce jeu se voulant à la fois ludique et instructif est d’inviter les petits utilisateurs à faire connaissance avec un certain nombre d’animaux de la forêt. Depuis le lancement de l’application, Kapu Forest a su plaire aux enfants de pays aussi éloignés de la Finlande que la Chine, l’Ouganda ou le Brésil.

« L’idée nous est venue de créer un bon produit, histoire de faire autre chose que ce qu’on trouvait alors sur le marché », nous explique Tuomas Vanamo, le seul père de famille parmi les quatre membres de l’équipe de Kapu. « Nous avons les uns et les autres commencé par travailler une dizaine d’années dans la publicité, jusqu’au jour où nous avons décidé d’entreprendre quelque chose de différent. »

Le projet de nos quatre hommes d’apporter du positif à la collectivité se traduit par un souci d’amélioration non seulement du bien-être des enfants, mais aussi de celui de leurs parents, souvent fatigués et à bout de nerfs en fin de journée. C’est à partir de ces considérations que l’équipe a trouvé la solution d’intégrer des airs de jazz aux jeux, un choix qui se démarque du tout au tout des jingles énervants trop souvent associés aux jeux pour enfants. C’est toutefois la discrète dimension pédagogique des applications conçues par Kapu qui caractérise vraiment la démarche de la société.

« Il est facile de mettre votre enfant devant la télé pendant que vous préparez le diner », poursuit Vanamo. « Cela dit, quand ils ont entre leurs mains l’un de nos jeux, les gamins ne font pas que jouer, ils actionnent aussi leurs méninges. »

C’est en suivant cette logique que l’équipe de Kapu a sorti sa deuxième application vers la fin 2012 : le jeu Kapu Tickle, qui invite les enfants à photographier leur cadre de vie, les photos étant ensuite incorporées à des scènes où apparaissent toute une série de personnages de BD des années 50.

« Ceci amène automatiquement votre enfant à interagir avec son environnement comme avec son entourage », nous dit Hannu Koho, le programmeur principal de Kapu. « Il existe toutes sortes d’applications strictement consacrées à l’apprentissage de l’alphabet, du calcul, ou autres choses du même genre, tandis que dans que dans nos jeux à nous, l’apprentissage se fait au détour du jeu, en un sens presque par accident. »

Whopping Apps sur la voie du succès

D’autres sociétés de jeux finlandaises axent par contre leurs efforts sur le développement de jeux plus directement instructifs, comme par exemple la société Whopping Apps.

Hannu Koho (à g.), Tommy Incrosnatu et Tuomas Vanamo de Kapu Toys s’inspirent pour leur travail de certains jeux culte, notamment le babyfoot.Photo: Leena Karppinen

« Notre jeu ABC with Animals associe de jolies photos d’animaux à chaque lettre de l’alphabet, la lettre étant par ailleurs prononcée au moment où elle apparaît », nous explique Mikko Töykkälä de chez Whopping Apps. Le jeu intègre également des liens très pratiques vers le site Wikipedia, ce qui permet aux parents d’obtenir instantanément toutes informations en rapport avec les animaux.»

Le catalogue d’applications de Töykkälä comprend également huit albums photo et vidéo basiques destinés à la catégorie d’âge un an et plus, l’idée étant d’initier les enfants à l’univers des trains et des pelleteuses. Avec plus de 500.000 téléchargements dans le monde entier, on constate que les jouets ferroviaires ou agricoles, très populaires dans le passé, pourraient bien générer aujourd’hui encore un important chiffre d’affaires.

Le jeu Peliporkkana (« La Carotte ludique ») est encore une autre application conçue en Finlande pour les enfants, de même que l’application Tohtori Molekyyli (« Docteur Molécule »).

« Mes applications sont destinées à contribuer à l’apprentissage des enfants, ou pour être plus précis, pour venir compléter ce qui leur est enseigné à l’école », explique Markus Kuuranta, le concepteur de Peliporkkana. « Je me plais aussi à croire que mes jeux réussiront à éveiller l’intérêt de certains enfants qui ne se seraient pas intéressés aux mêmes sujets en d’autres circonstances, ou si ces sujets leur avaient été présentés par le biais des méthodes d’enseignement traditionnelles. » Même si ses applications n’existent pour l’instant qu’en langue finnoise, Kuuranta a le projet d’en proposer prochainement des versions en anglais. Comme le souligne Hannu Koho de chez Kapu, le moment ne saurait être mieux choisi pour se lancer à la conquête du marché global.

« Quand nous avons démarré en 2011, il y avait peut-être trois sociétés dont l’activité portait exclusivement sur les jeux pour enfants. Aujourd’hui, on trouve à peu près 8 jeux pour enfants dans le top 25 de l’App Store US. »

Tout ceci semble bien confirmer que le marché des jeux pour enfants est, pour ainsi dire, un « jeu gagnant » à tous les coups.

Par James O’Sullivan, juin 2013

Voir aussi sur voicilaFINLANDE

Liens