Une île-abri pour espèces menacées

Les visiteurs du Zoo d’Helsinki ont la possibilité de rencontrer les yeux dans les yeux différents animaux rares et exotiques du monde entier.

Lire article

Implanté sur l’île rocheuse de Korkeasaari, à pratiquement deux pas du centre de la capitale finlandaise, le Zoo d’Helsinki offre un refuge providentiel à des animaux de pays exotiques menacés de disparition.     

Si vous visitez le Zoo de Korkeasaari en hiver, vous assisterez au spectacle insolite d’animaux comme des chameaux, des lions, des tigres ou autres grands singes évoluant dehors dans la neige. Typiquement, de nombreux résidents du Zoo d’Helsinki sont plutôt des animaux qui prospèrent dans des régions froides ou montagneuses : cependant, même ceux des pensionnaires de l’endroit nés sous des climats plus chauds ne semblent pas trop incommodés par la brise glacée qui souffle de la Baltique.

De nombreux bisons d’Europe nés à Helsinki évoluent aujourd’hui en toute liberté dans les forêts de Russie : l’abominable bonhomme de neige du zoo n’est, lui, pas concerné à ce jour par un projet de réintroduction dans la nature sauvage !

De nombreux bisons d’Europe nés à Helsinki évoluent aujourd’hui en toute liberté dans les forêts de Russie : l’abominable bonhomme de neige du zoo n’est, lui, pas concerné à ce jour par un projet de réintroduction dans la nature sauvage ! Archives de Korkeasaari / Mari Lehmonen

« Le bien-être de nos animaux est notre priorité absolue. Comme nous souhaitons leur assurer une vie quotidienne plus naturelle, il est important qu’ils puissent passer autant de temps qu’ils en ont envie dans leurs enclos extérieurs », explique Nina Trontti, responsable de l’unité des soins aux animaux de Korkeasaari. « Pour cette même raison, il ne serait pas bien rationnel de faire vivre ici de grands animaux d’Afrique, par exemple des éléphants ou des girafes. Par contre, nos chameaux bactriens d’Asie centrale ou nos macaques de Barbarie des montagnes d’Afrique du Nord sont naturellement adaptés aux rigueurs du climat. Nos lions ont eux aussi l’air de bien se débrouiller, d’ailleurs il est très amusant de voir les lionceaux jouer dans la neige : au fond, ils sont comme tous les enfants ! »

L’autre priorité absolue qui s’impose aujourd’hui à tous les zoos écoresponsables est la préservation de la biodiversité. Le Zoo d’Helsinki s’est fait une fière réputation de partenaire de confiance des programmes internationaux d’élevage en captivité mis en place pour sauver les espèces animales menacées d’extinction des régions montagneuses et nordiques.

De très beaux grands félins d’Extrême-Orient

Nina Trontti est elle-même membre d’un comité international œuvrant à la conservation de l’espèce de léopard la plus rare du monde : le léopard de l’Amour, originaire des forêts d’altitude de la région frontalière entre la Sibérie et le nord-est de la Chine. « Il ne reste plus que 60 à 80 léopards de l’Amour dans la nature, cela dit nous avons réussi à en élever plus de 20 ici à Helsinki », indique-t-elle. « Les petits nés en Finlande ont été envoyés dans d’autres zoos partenaires de ce programme, étant entendu que certains jeunes léopards nés dans les zoos seront en principe bientôt relogés dans des enclos de vastes dimensions sur des sites de réintroduction de la région de l’Amour. Nous avons l’espoir que leurs propres petits à venir pourront être relâchés par la suite dans la nature pour relancer la population de léopards de l’Amour présents dans la région à l’état sauvage. »

Alors qu’il ne reste plus aujourd’hui que 60 à 80 léopards de l’Amour dans la nature sauvage, plus de 20 petits de cette espèce ont été élevés à Helsinki dans le cadre d’un programme de conservation international.

Alors qu’il ne reste plus aujourd’hui que 60 à 80 léopards de l’Amour dans la nature sauvage, plus de 20 petits de cette espèce ont été élevés à Helsinki dans le cadre d’un programme de conservation international. Archives de Korkeasaari / Suvi Tihinen

« Depuis les années 1960, nous avons aussi élevé à Korkeasaari plus de 100 léopards des neiges de l’Himalaya, une espèce rare, toujours dans le cadre d’un programme d’élevage à long terme d’animaux en captivité. Nous espérons aussi que le couple de très beaux tigres de l’Amour que nous avons en pension va lui aussi bientôt élever des petits », ajoute Trontti.

A titre personnel, les résidents du zoo que préfère Nina Trontti sont les markhors. Le public du zoo peut voir ces bovidés caprins de montagne, reconnaissables à leurs impressionnantes cornes spiralées, faire leurs joyeuses cabrioles d’un rocher escarpé à l’autre juste au-dessus du débarcadère où accostent en été les navettes fluviales transportant les visiteurs. « Nous constatons avec satisfaction que nos markhors réussissent à donner naissance à des petits tous les étés : c’est d’autant plus important que cette espèce est en danger d’extinction dans sa chaîne de montagnes d’origine, au Pakistan et en Afghanistan », observe notre interlocutrice.

Le Zoo d’Helsinki est un endroit extraordinaire pour les enfants, qui reviennent avec plaisir tous les étés voir les markhors pensionnaires de l’île. Il s’agit d’une espèce de chèvre sauvage menacée d’extinction.

Le Zoo d’Helsinki est un endroit extraordinaire pour les enfants, qui reviennent avec plaisir tous les étés voir les markhors pensionnaires de l’île. Il s’agit d’une espèce de chèvre sauvage menacée d’extinction.Photo: Archives de Korkeasaari / Henrik Sundén

« Nous nous fixons comme objectif pour les années à venir de proposer l’expertise que nous avons acquise pour aider à la réintroduction de différentes espèces au sein de la nature sauvage », ajoute-t-elle. Les employés du zoo de Korkeasaari sont fiers du fait que des bisons d’Europe et des lynx nés et élevés à Helsinki évoluent aujourd’hui à l’état sauvage dans les forêts de Russie et de Pologne.

De vraies attractions locales

Le Zoo d’Helsinki abrite aussi de nombreuses espèces d’animaux sauvages de Finlande, notamment des ours, des gloutons, des lynx, des loutres, des élans ainsi que des rennes sauvages vivant essentiellement en environnement forestier. Ces animaux typiquement nordiques intéressent tout particulièrement les visiteurs étrangers du zoo, qui représentent à peu près 10% de ses 500.000 visiteurs annuels. Cependant, ces bêtes des forêts et espaces vierges de Finlande plaisent tout autant aux petits finlandais des villes, qui n’ont en général guère eu encore l’occasion de croiser dans leur vie ordinaire l’une de ces superbes et impressionnantes créatures.

Près de 1500 ours bruns vivent dans les vastes forêts de Finlande : cependant, Korkeasaari est l’endroit le plus commode – et évidemment aussi le plus sûr – pour voir les fringants ours finlandais de près.

Près de 1500 ours bruns vivent dans les vastes forêts de Finlande : cependant, Korkeasaari est l’endroit le plus commode – et évidemment aussi le plus sûr – pour voir les fringants ours finlandais de près. Photo: Archives de Korkeasaari / Mari Lehmonen

L’éducation entre elle aussi dans une large mesure dans la mission du zoo. Des installations scolaires d’initiation à la nature ont été inaugurées en janvier 2016 à Korkeasaari, si bien qu’on peut s’attendre à ce que de très nombreux écoliers enthousiastes explorent bientôt l’île en s’amusant à accomplir des tâches pratiques et à gérer des projets sur le thème des animaux.

« Nous avons la conviction qu’il existe une place légitime pour les zoos à notre époque, non seulement pour la conservation des espèces animales, mais aussi pour permettre aux gens un contact émotionnel plus direct avec les animaux », observe Trontti. « Nous voyons tous d’extraordinaires images de la faune sauvage sur internet et dans les documentaires animaliers que passent les chaînes de télévision, mais rencontrer de près et les yeux dans les yeux un énorme élan ou un tigre puissant, c’est encore tout à fait autre chose ! »

Une journée au zoo

Le Zoo d’Helsinki reste ouvert tout l’hiver pour les amis des animaux comme pour tous ceux qui ont envie de faire une bonne promenade vivifiante dans l’agréable cadre naturel de l’île de Korkeasaari.

Le Zoo d’Helsinki reste ouvert tout l’hiver pour les amis des animaux comme pour tous ceux qui ont envie de faire une bonne promenade vivifiante dans l’agréable cadre naturel de l’île de Korkeasaari. Photo: Archives de Korkeasaari / Maarit Hohteri

Le Zoo d’Helsinki se prête à une bonne sortie en plein air en toutes saisons. En hiver, l’île de Korkeasaari, alors plus paisible qu’à l’ordinaire, est accessible par une passerelle qui part du terminus du bus 16, une ligne que les visiteurs peuvent emprunter au départ de la place de la Gare ou qu’ils peuvent rattraper à la station de métro Kulosaari. Korkeasaari connaît par contre une bien plus grande animation en été grâce à un service régulier de navettes fluviales reliant la place du Marché ainsi que la place du Marché de Hakaniemi et le zoo (entre le 1er mai et le 30 septembre).

Par Fran Weaver, mars 2016

Liens