Les musiciens finlandais surmontent la distanciation sociale en réapparaissant en ligne

Alors qu’énormément de concerts se retrouvent annulés ou différés, renvoyés à un avenir indéterminé pour cause de COVID-19, de nombreux musiciens et autres artistes de scène finlandais communiquent avec leurs fans en ligne soit sur différents sites internet dédiés aux concerts, soit en postant des vidéos.

La plupart des gens étant obligés de rester chez eux et les grands rassemblements publics demeurant interdits, les musiciens ont troqué la scène de la salle de concert contre des plateformes en ligne où ils sont en mesure de donner leurs concerts ou récitals. Ils continuent ainsi à faire ce qu’ils font le mieux tout en essayant de vivre malgré tout de leur métier.

Nous avons réuni ici un aperçu des nombreux événements musicaux actuellement proposés. La plupart des sites internet que nous citons dans cet article sont en anglais ; il est cependant bien évident que la musique est en soi une langue internationale.

Dans certains cas, vous aurez la possibilité d’acheter votre billet pour un « concert sur votre canapé » et profiter ainsi de la musique dans votre salon, ce pour un prix moindre que celui d’un album. D’autres concerts ou plages musicales sont en revanche gratuits tout en incluant des liens vers des sites internet où ceux des auditeurs qui le souhaitent pourront acquérir des enregistrements des musiciens en question ou différents produits dérivés. Certains de ces événements sont diffusés en direct, avec des musiciens qui montent sur scène à une heure annoncée, tandis que d’autres – dont plusieurs spectacles donnés par l’Opéra national de Finlande et le Ballet national de Finlande – se retrouvent postés en ligne, d’où la possibilité pour chacun de les visionner et de les écouter à tout moment.

Il n’est pas excessif de dire qu’il y en a pour tous les goûts.

Le poème symphonique Finlandia sur smartphone

Depuis que le gens ont commencé à rester chez eux en raison du coronavirus, un certain type de vidéo est devenu un genre à part : nous voulons parler de ces séquences vidéo à sources multiples où les musiciens d’un orchestre ou les chanteurs d’une chorale physiquement éloignés les uns des autres jouent ou chantent chacun de leur côté dans leur environnement domestique, avant qu’une technologie sophistiquée fusionne tous ces enregistrements individuels en une performance d’ensemble, un peu comme si un génie invisible intervenait pour assembler le tout.

À l’heure où nous écrivions ces lignes, le chœur de chambre du Lycée de Vaskivuori à Vantaa, une ville de la grande banlieue nord d’Helsinki, avait totalisé plus de 118.000 vues avec sa vidéo de la chanson « Song of the Fearless » (un titre dont la libre traduction française serait la « Chanson des Intrépides »).

Le chœur de chambre du Lycée de Vaskivuori interprète « Song of the Fearless », une chanson dont la musique est due à Jussi Chydenius et les paroles à Julia Junttila.Vidéo : Chœur de chambre du Lycée de Vaskivuori

Les lycéens et lycéennes apparaissant dans la vidéo ont enregistré cette séquence pour se consoler d’avoir dû annuler leur voyage au Festival international de chorale de Cork en Irlande avant d’ajouter à leur vidéo des sous-titres en anglais. En regardant la vidéo assez longtemps, on peut également y apercevoir çà et là les animaux de compagnie de certains de ces adolescents.

« Nous avons confiance en l’avenir », telles sont les paroles finales de cette chanson. Vous pouvez en savoir plus sur la genèse de la vidéo « Song of the Fearless » sur le site internet de l’organisme Music Finland.

Éloignons-nous maintenant un peu de la région d’Helsinki et remontons de 100 kilomètres en direction du nord, où se trouve la ville de Lahti : une vidéo du même ordre y a vu le jour.

L’Orchestre symphonique de Lahti interprète Finlandia de Jean Sibelius à domicile.
Vidéo : Orchestre symphonique de Lahti

À l’aide de leurs smartphones, les musiciens de l’Orchestre symphonique de Lahti se sont enregistrés dans leur salle de concert habituelle en train d’interpréter Finlandia, une œuvre de 1899-1900 signée Jean Sibelius, le compositeur le plus célèbre de Finlande. Le passage le plus universellement connu (que de nombreux auditeurs ont pris l’habitude d’appeler l’« hymne Finlandia ») de ce poème symphonique débute juste après la cinquième minute d’écoute.

Une plateforme dédiée à la musique

Le violoniste Pekka Kuusisto se produit à l’occasion d’une série de concerts intitulée Quarantine Club : il s’agit de concerts diffusés en streaming depuis une salle de théâtre vide de Loviisa, une ville située à 90 kilomètres à l’est d’Helsinki. Photo : Felix Broede

Si vous souhaitez en savoir plus sur les concerts en ligne, plusieurs sites proposent des listings et des liens utiles à cet effet.

L’un d’entre eux est le site Keikalla : ce mot finnois signifie « au concert » mais peut aussi vouloir dire « au boulot ». Ce site a pour objet d’assurer la promotion du chanteur Sami Saari et de ses Jazzpojat (les « Jazz Boys »), qui jouent « un jazz sans complexe » d’après le plus grand quotidien finlandais Helsingin Sanomat. À moins peut-être que vous ne préfériez Lordi, le groupe de metal qui a remporté le Concours Eurovision de la chanson en 2006 avec ses musiciens déguisés en monstres : leur concert est intitulé Scream Stream.

Une autre plateforme du nom de Semilive vous permet de vous connecter pour une diffusion en direct ou suivre quelques concerts en différé. Parmi les artistes qu’on peut y écouter figurent le groupe de hard rock Shiraz Lane, le rappeur Kube, l’auteur-compositeur-interprète Tommi Läntinen et la chanteuse pop Petra.

Quant au site opportunément baptisé Koronakonsertit (les « Concerts Corona »), il fournit une liste exhaustive des concerts à venir et des spectacles passés sur absolument tous les « lieux de concert ». Parmi une offre très diversifiée, on trouve notamment un programme musical présentant une sélection d’œuvres de Joseph Haydn interprétées à la Cathédrale luthérienne d’Helsinki, ou bien une série de concerts intitulée Quarantine Club autour du violoniste Pekka Kuusisto se produisant dans une salle de théâtre vide de Loviisa, une petite ville située à 90 kilomètres à l’est de la capitale. Le site Koronakonsertit propose même une liste de sites internet similaires ayant vu le jour dans d’autres pays.

La volonté de jouer pour le public

Voici quelques musiciens de scène qui poursuivent leur activité tout en observant la distanciation sociale.

Welcome to my concert! I'll be happy to read your comments and answer any questions afterwards. If you'd like to suppport my work, you can do it at teijaniku.bandcamp.comTervetuloa konserttiini! Luen mielelläni kommenttejanne ja vastailen kysymyksiin jälkikäteen. Jos haluat tukea työtäni, voit tehdä sen osoitteessa teijaniku.bandcamp.com

Julkaissut Teija Niku Accordion Keskiviikkona 1. huhtikuuta 2020

Le titre Hetkessä figurant dans le dernier album de Teija Niku semble bien correspondre à l’époque hors de l’ordinaire que nous vivons.
Vidéo : Teija Niku

Dans un concert sur Facebook Live, l’accordéoniste Teija Niku présente ses compositions et son passionnant univers musical aux inspirations nordique et des Balkans à travers des extraits de son troisième album solo intitulé Hetkessä (« Dans l’instant »). « J’espérais que j’allais avoir de nombreuses occasions tout au long de l’année de sortir d’ici pour jouer devant tout le monde », commente-t-elle en marge du concert qu’elle a donné dans son studio de répétition, « mais pour le moment ce n’est pas possible, donc je suis obligée de jouer pour vous en restant dans ma petite caverne. »

Brú à Bruges : cet air de danse entraînant a son origine à Lappfjärd, un village de Finlande de l’Ouest.
Vidéo : Brú

Brú, un ensemble de musique baroque dont les membres sont finlandais, français, indiens, italiens et norvégiens, propose une interprétation qui lui est propre de musiques traditionnelles des pays nordiques et d’ailleurs. Les musiciens avaient posté sur leur site des extraits d’un concert qu’ils avaient donné en Belgique peu de temps avant que le COVID-19 n’empêche les musiciens de jouer en public.

Oui, vous avez bien vu : ce violon compte dix cordes (vérifiez le nombre de chevilles d’accordage si vous avez un doute) : cinq d’entre elles vibrent au contact de l’archet, tandis que les cinq cordes restantes résonnent « par sympathie », c’est-à-dire par propagation de la vibration de la caisse.
Vidéo : Sara Pajunen

La violoniste finno-américaine Sara Pajunen, à laquelle un article de VoicilaFINLANDE a déjà été consacré voici quelques années, a enregistré cette pièce envoûtante dans le nord de l’état du Minnesota aux États-Unis sur un violon norvégien spécial à dix cordes. À noter en passant que la forêt visible en arrière-plan présente un air de ressemblance certain avec les paysages caractéristiques de la Finlande.

Des spectacles d’opéra et de ballet à la même adresse

Un ballet symphonique au souffle épique : Kullervo intègre à la fois une chorégraphie et un chœur.
Vidéo : Ballet national de Finlande

L’Opéra national de Finlande et le Ballet national de Finlande, tous deux logés dans le même bâtiment au bord de la baie de Töölönlahti à Helsinki, ont dû annuler toute leur saison de printemps. Cependant, sur leur page Stage24, ces deux institutions invitent le spectateur à « installer la scène dans son salon » en lui proposant diverses retransmissions vidéo intégrales. Leur sélection la plus caractéristique de l’âme collective finlandaise est peut-être le ballet Kullervo, basé sur des épisodes de l’épopée nationale finnoise le Kalevala, dont la musique chorale et orchestrale a été composée par Sibelius avec une chorégraphie signée Tero Saarinen.

Quelle que soit la séquence que vous choisirez de visionner, nous vous souhaitons à la fois une belle expérience d’écoute et des moments musicaux véritablement uniques !

Par la rédaction de VoicilaFINLANDE, avril 2020