Le Musée municipal d’Helsinki rénové raconte la ville

Faites un voyage à remonter le temps au nouveau Musée municipal d’Helsinki, où vous apprendrez toutes sortes de choses, par exemple sur l’architecture de la ville, et où de nombreuses activités attendent les plus jeunes. Implanté au cœur même d’Helsinki, ce lieu a vocation à être une maison commune ouverte à tout visiteur.

Lire article

Le Musée municipal d’Helsinki transporte ses visiteurs dans le quotidien des helsinkiens et entre autres dans le cadre de vie qui fut le leur à différentes époques. Le musée est ouvert tous les jours et l’entrée y est libre.

Tout juste rénové, le Musée municipal d’Helsinki est plus qu’un musée : c’est la pièce à vivre commune de tous les helsinkiens comme des visiteurs de la capitale finlandaise, où chacun peut venir passer du temps, pratiquer des activités ou boire un café. Ouvert en plein cœur de la ville et donnant sur la place du Sénat, le Musée municipal se situe dans l’un des pâtés de maisons les plus anciens d’Helsinki dont il occupe la moitié de la surface, en ayant par ailleurs pour particularité de communiquer avec les appartements de fonction du maire d’Helsinki, accessibles en traversant une cour. Le musée se répartit sur cinq bâtiments différents datant des années 1750 à 1920.

Le rez-de-chaussée du Musée municipal invite le visiteur à se détendre sur des canapés ou dans des fauteuils au style représentatif de différentes époques. Les sculptures de lapins urbains de Jasmin Anoschkin (photo) attendent qu’on vienne les caresser. Photo: Maija Astikainen

Une invitation à voyager dans le passé d’Helsinki

Le voyage dans le passé d’Helsinki commence au rez-de-chaussée du Musée municipal. La machine à remonter le temps qui y est installée fait revivre l’Helsinki d’il y a cent ans à travers des scènes de la vie urbaine fixées à l’époque sur la pellicule par la photographe Signe Brander et qui s’animent grâce à des lunettes 3D : cette étonnante expérience de réalité virtuelle permet de suivre l’évolution des paysages de la capitale au fil des années.

Les collections du Musée municipal comptent plus d’un million de photographies d’Helsinki, dont les plus anciennes remontent à plus d’un siècle. Ces photos issues d’albums de particuliers ou qui furent prises par des photographes professionnels figurent aux archives du musée aujourd’hui accessibles aux visiteurs, tandis que le site internet de cette institution donne accès à plus de 40.000 clichés.

Le clou de l’exposition Helsinki Bites est un intérieur domestique finlandais des années 1950 entièrement reconstitué. Photo: Maija Astikainen

Au premier étage du musée, une exposition regroupant différents « morceaux choisis » de la vie dans la capitale permet par exemple de visiter un appartement caractéristique des années 1950 ou un pub populaire des années 1970, d’écouter des chansons de variétés évoquant Helsinki ainsi que des émissions de radio des années 50. Au même étage, une maquette créée voici 90 ans et occupant une salle tout entière présente le modèle miniaturisé de la ville telle qu’elle était en 1878.
Réparti entre le premier et le deuxième étage, un espace dédié aux enfants en âge de jouer baptisé Children’s Town ou « la Ville des enfants » invite les jeunes visiteurs à une expérience tactile de tous les objets présents. Ils pourront aussi y jouer, dessiner, passer des déguisements, suivre une leçon sur les bancs d’une école de l’ancien temps recréée à l’identique et même entrer dans l’appartement d’une vieille dame reconstitué tel qu’il était dans les années 1970 en s’imaginant rendre visite à celle qui aurait pu être leur grand-mère s’ils avaient vécu à cette époque-là. L’espace Enfants se trouve dans le bâtiment le plus ancien du complexe architectural qui forme le musée : il s’agit de la Maison Sederholm, construite en 1757.

Les enfants peuvent faire l’expérience d’une leçon sur les bancs d’une école primaire d’autrefois dans l’espace qui leur est dédié au Musée municipal. Photo: Maija Astikainen

L’expo des relations brisées

Le troisième étage du Musée municipal d’Helsinki est réservé aux expositions temporaires. La première expo à s’y tenir met en scène un « musée des relations brisées » (Museum of Broken Relationships) auquel de nombreux Finlandais ont fait don anonymement d’un objet ou d’une histoire évoquant l’une de leurs relations qui se sera soldée par une rupture. Sont ainsi exposés entre autres des bagues, des peluches, un bonnet de laine tricoté en partie seulement par un homme car resté inachevé, des vêtements divers, des cartes routières et même un vélo d’appartement. Les donateurs de ces objets ont écrit eux-mêmes les quelques mots destinés à présenter leur objet au public. Le Musée municipal n’ayant pu accueillir tous les objets dont les Finlandais ont fait don en souvenir d’une de leurs relations passées, l’ensemble de ces pièces a été photographié avant que le résultat de cette compilation soit publié sur le site brokenships.fi.

Le Museum of Broken Relationships tire son origine de la séparation d’un couple d’artistes croate voici dix ans. L’exposition itinérante qui s’en est suivie a déjà été présentée dans 40 villes de 30 pays différents et est aujourd’hui visible pour la première fois dans un pays nordique.

L’exposition Museum of Broken Relationships est présentée jusqu’au 11 septembre 2016 au Musée municipal d’Helsinki ainsi que sur le site brokenships.fi, où l’on trouvera d’autres souvenirs de ruptures entre couples finlandais.

Le Musée municipal d’Helsinki, Aleksanterinkatu 16

  • Entrée libre
  • Ouverture tous les jours de la semaine lundi compris
  • Le troisième étage du musée est dédié aux expositions temporaires
  • Les espaces du musée sont accessibles à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite
  • Le public a la faculté de s’attarder au musée (espaces réservés à la lecture, au travail personnel, etc.)
  • Connexion wifi gratuite
  • Boutique
  • Cafétéria

Par Anna Ruohonen, mai 2016

 

Liens