À la découverte de la passion finlandaise pour le café

Saviez-vous que les Finlandais comptent parmi les plus grands buveurs de café au monde? Nous avons demandé pourquoi à certains d’entre eux.

Lire article

C’est un fait très surprenant : les finlandais comptent parmi les plus grands buveurs de café au monde, une situation qui dure depuis des décennies. Et chaque finlandais a ses propres raisons d’adorer le café.

Lorsqu’elle commence à parler de café, il est difficile d’arrêter Erja Korhonen. Cette scénariste pour la télévision admet qu’elle ne peut pas démarrer sa journée sans avaler ses deux grosses tasses, préparées à la finlandaise, avec un peu de lait et sans sucre. « J’aime la manière dont je me sens après l’avoir bu », explique Korhonen, qui avoue être plutôt difficile dans ses choix de café.

Le café finlandais est souvent préparé à base de grains légèrement torréfiés, lui donnant un goût un peu acide. Cependant, les saveurs se sont élargies. Désormais, les producteurs finlandais de café et la culture du café du pays nordique, en plein essor, satisfont toutes les préférences : du café très léger au café noir.

Douze kilogrammes par an

La culture du café est en plein essor en Finlande. (Cette table se trouve chez Johan et Nyström, à Helsinki.)

La culture du café est en plein essor en Finlande. (Cette table se trouve chez Johan et Nyström, à Helsinki.)Photo: Joanna Nylund

D’après l’Association Internationale du Café, chaque finlandais consomme 12 kilogrammes de café, chaque année, ce qui fait de la Finlande le deuxième plus grand pays au monde en terme de consommation de café par habitant. Si ce chiffre était calculé différemment, elle pourrait même décrocher la première place : le Luxembourg est actuellement en tête du classement, grâce au commerce transfrontalier avec ses voisins, et non en raison des habitudes de ses habitants.

L’histoire d’amour entre les finlandais et leur kahvi dure depuis plus d’un siècle. Les romans, peintures et essais finlandais du début du 20e siècle montrent tous que déjà à l’époque, la boisson était très importante.

Même de nos jours, les finlandais aiment raconter des anecdotes sur la relation qu’entretenaient leurs ancêtres avec le café. Ainsi, Maria Oiva, une autre finlandaise amatrice de café, sourit lorsqu’elle parle de son grand-père. « Il dirigeait un théâtre à Helsinki », commence-t-elle. « Quand il travaillait, sa tasse de café devait toujours être pleine. Un jour, il a eu des problèmes de santé. Le docteur lui a demandé combien de tasses de café buvait-il chaque jour. Il ne savait pas du tout! Il a donc commencé à compter. Et a atteint 35 tasses par jour. C’est énorme! »

Quand elle raconte cette histoire à ses amis finlandais, Maria remarque qu’ils sont d’abord très surpris. « Puis ils réfléchissent un moment et disent, « en fait, oui, cela pourrait aussi nous arriver. » »

Une boisson chaude pour briser la glace

Choisissez une tasse, n’importe quelle tasse : les instruments pour boire le café sont présentés chez Andante, un café d’Helsinki.

Choisissez une tasse, n’importe quelle tasse : les instruments pour boire le café sont présentés chez Andante, un café d’Helsinki.Photo: Joanna Nylund

However, the question remains: Why are Finns such big coffee fans?

Cependant, une question reste : pourquoi les finlandais sont-ils de si grands amateurs de café? Lasse Vidman, un barista primé, estime que leur passion pour la boisson chaude est difficile à expliquer. « Une partie de la raison pourrait être que nous vivons dans un pays froid, nous avons donc besoin de boire des boissons chaudes et nourrissantes, » glisse-t-il. .

Il avance aussi une autre raison, plus sentimentale : « le café est lié à nos meilleurs souvenirs. Par exemple, quand j’étais enfant, j’adorais aller pêcher sur la glace en hiver, avec un Thermos rempli de café savoureux et bien chaud dans mon sac. Je suis certain, aussi, que chaque Finlandais se souvient où il était lorsqu’il a goûté du café pour la première fois. »

Le café constitue aussi une partie importante des relations sociales en Finlande. Erja Korhonen s’en est rendue compte sur son lieu de travail. « Le café brise la glace, » assure-t-elle. « Pendant une pause café, nous parlons, mes collègues et moi, d’autres choses que le travail. Nous apprenons à nous connaitre. Et tout cela, grâce au café. C’est à peine croyable, non? »

 

Par Pauline Curtet, Juin 2015