Les armoiries de la Finlande

Vous êtes-vous déjà demandé d’où provenait le lion présent sur les armoiries de la Finlande ?

Lire article

Voici une brève présentation des armoiries nationales finlandaises, avec leur symbolique et leur histoire. Ces commentaires se réfèrent au blason officiel et à l’explication la plus largement admise sur ses origines.

Les armoiries nationales

4341-va_suomi-gif

Lorsqu’en 1556 le roi Gustav Ier de Suède (mort en 1560) donne à son fils Jan le titre de duc de Finlande, le territoire reçoit également ses propres armoiries, probablement approuvées par le roi en 1557, bien qu’à notre connaissance le Duc Jan ne les ait jamais utilisées. En plus des emblèmes nationaux, ces armoiries (figure 1) reprennent deux autres symboles renvoyant à la Finlande septentrionale et méridionale, à savoir les régions du Satakunta et du Varsinais-Suomi (Finlande du sud-ouest). Ces deux symboles seront repris plus tard dans les armoiries de ces deux provinces.

Après être monté sur le trône de Suède, le roi Jan III prend en 1581 le titre de “Grand-Duc de Finlande et de Carélie”. C’est probablement à cette époque ou un peu plus tard que la Finlande reçoit ses secondes armoiries, qui ressemblent un peu aux armoiries actuelles. Il est généralement admis que ces armoiries ont dû être copiées à partir d’un bouclier sculpté pour la tombe du roi Gustav Ier dans la cathédrale d’Uppsala (achevée en 1591). Ce monument fut conçu durant le règne du frère aîné de Jan, Erik XIV, roi de 1560 à 1568, mais il ne sera terminé que trente ans plus tard au cours du règne de Jaan. Le bouclier est probablement l’œuvre de l’artiste néerlandais Willem Boyen, qui a travaillé tant pour Gustav Ier que pour Erik XIV.

On ne peut pas savoir si les secondes armoiries de la Finlande sont simplement le fruit de l’imagination de Willem Boyen ou si elles sont inspirées des souhaits d’Erik XIV ou de toute autre tradition historique inconnue. En revanche, on sait qu’Erik XIV lui-même était très intéressé par l’héraldique. Cette question a été très largement débattue dans les sphères intellectuelles entre experts et profanes.

Quoi qu’il en soit, il est généralement admis que le symbole du lion provient des armoiries de la famille Folkung, qui se retrouvent également dans les armoiries royales de la Suède. Les deux épées ont été empruntées aux armoiries caréliennes, qui ont semble-t-il pour la première fois été arborées publiquement sur un étendard lors de l’enterrement du roi Gustav Ier en 1560.

Le positionnement du sabre recourbé russe en dessous des pattes du lion reflète indubitablement la situation politique de l’époque : la Suède et la Russie sont alors presque constamment en guerre, et les Suédois utilisent cet outil de propagande pour signifier qu’ils ont le dessus sur leurs ennemis. Les neuf roses sont décoratives, bien qu’elles aient à tort été interprétées comme une référence aux neuf provinces historiques de la Finlande. On notera que le nombre de roses a varié au fil des siècles.

Lorsque la Finlande devient indépendante en 1917, le « blason au lion » est adopté comme blason officiel de la nouvelle nation. Avant cela, il avait servi de symbole commun à tout le territoire suédois jusqu’à l’est du golfe de Botnie ; et de 1809 à 1917, il sert d’armoiries au Grand-Duché de Finlande, à l’époque sous domination russe.

Les armoiries finlandaises figurent sur le drapeau d’Etat, les sceaux officiels, les monnaies, les billets de banque et les timbres-postes. Sur la voiture du Président, elles remplacent une plaque d’immatriculation ordinaire.

Ce n’est qu’en 1978 qu’une loi vient entériner les armoiries finlandaises. Cette loi officialise le blason et interdit la vente des armoiries nationales sous peine d’amende.

Les armoiries nationales représentent un lion couronné sur fond rouge. Le lion tient une épée levée dans sa patte avant droite gantelée tandis qu’il piétine un sabre recourbé. Le lion, la croix, les poignées de l’épée et du sabre sont en or, tout comme les jointures des gantelets. Les lames et le gantelet sont en argent ; l’arrière-plan se rehausse de neuf roses en argent.

 

Lien :

(en englais)

 

Par Maunu Harmo, ancien président de la Société finlandaise d’héraldique (dernière mise à jour : mai 2010)

Liens