Bienvenue en Finlande, la nation du design

Capitale mondiale du design 2012, Helsinki est la vitrine d’une créativité bien intégrée dans la vie des Finlandais.

Lire article

Les Finlandais s’identifient au design, car celui-ci s’inscrit dans leur quotidien. Les origines et les signes distinctifs de ce design, leur sont familiers : ils caractérisent les objets usuels, présents dans leurs cuisine – tasses, vaisselles Arabia, articles de verre Iitala. Un vase Savoy créé par Alvar Aalto orne souvent une table, dans les grandes occasions.

Omniprésent et authentique  

Leur environnement fait abondamment place au design et à ses créations, qu’il s’agisse d’architecture ou d’urbanisme, de véhicules de transport publics ou encore de pictogrammes. Leurs intérieurs sont décorés de textiles Marimekko et de mobiliers Artek ; ils portent des vêtements créés IvanaHelsinki, Ril’s ou Tiia Vanhatapio, ou encore des tenues de loisir qui portent la griffe Halti ou Rukka. En Finlande, le design est omniprésent, au point que seule son absence est remarquée, car c’est tout leur quotidien qui en est affecté, rendant celui-ci incommode.

Les Finlandais sont, véritablement, une nation du design, perpétuant en ce domaine un long héritage, solidement ancré dans leur existence. La promotion du design finlandais a vu le jour, au plan international, dès 1875 ; le succès de ses icônes des années 1950 et 1960 a échu en héritage aux générations cadettes de jeunes designers, plus innovateurs, qui travaillent pour des marques de réputation internationale.

L’importance du design pour la Finlande est reconnue, tant au niveau institutionnel que sur le plan international : l’Ecole supérieure de commerce, l’Université de technologie et l’Ecole supérieure des arts et du design d’Helsinki ont fusionné, en 2010, pour devenir l’Université Aalto, nouvelle force novatrice. Par ailleurs, en 2012, la capitale finlandaise sera aussi la capitale mondiale du design. De nouvelles idées ont émergé dans cette spécialité, gagnant le marketing, les communications, les services, le design numérique et les médias sociaux.

Exportation culturelle de haute qualité, le design constitue un facteur de concurrence qui revêt une importance croissante pour les produits et les entreprises finlandais désireux de se distinguer sur le plan international. La pureté et l’authenticité des matériaux répondent, avec les produits, à des attentes, en Finlande comme à l’étranger ; ils forment un bon point de départ pour l’avenir du design de ce pays et de son industrie. Venez découvrir ce pays nordique et découvrir la chaleureuse passion que l’on y nourrit pour le design, contraste saisissant avec les rigueurs de son climat. (AK)

Patrons audacieux et design de tissu bio créé par Marimekko. La grande maison de renom lance, chaque année, des douzaines de nouvelles créations de tissus. Ses créateurs ne se voient imposer aucune limitation préalable. Libres de créer , ils injectent dans leurs patrons leurs expériences et leurs points de vue sur les tendances.© 2010 Marimekko Corporation

Helsinki, capitale mondiale du design

Helsinki a été choisie comme Capitale mondiale du design 2012, un honneur que la capitale finlandaise partage avec les communes d’Espoo, Kauniainen, Vantaa et Lahti. Le titre World Design Capital est une distinction attribuée tous les deux ans à une ville du monde dont il aura été estimé qu’elle fait appel de façon méritoire au design, non sans mettre celui-ci au service de son développement économique, social et culturel. Cette nomination est le fait de l’International Council of Societies of Industrial Design (ICSID), Helsinki étant la troisième grande ville du monde à avoir été honorée au titre du design après Turin (2008) et la capitale sud-coréenne Séoul (2010).

Le programme de l’année en cours propose de découvrir près de 300 projets différents, dont plus de la moitié sont des initiatives issues de la coopération entre les citoyens et les villes impliquées, toutes mises en œuvre dans un objectif d’amélioration au long cours des conditions de vie locales. Quant au slogan « Embedding Design in Life », il signifie que le design, jusque là cantonné à la création d’objets, a vocation à étendre ses champs d’application jusqu’à concerner un certain nombre de structures de la société, par exemple les services publics comme le système de santé. L’idée que le design soit partie intégrante du quotidien implique aussi la prise en compte des besoins des usagers, ce dès le tout début du processus de conceptualisation.

La planification et la mise en application du programme de l’année fait appel à de nombreux intervenants, qu’il s’agisse de ministères, de plusieurs universités du pays, de sociétés privées ou encore de musées. L’objectif que se donne cet événement est d’accroître l’intérêt pour le design tant en Finlande qu’à l’échelle internationale, ainsi que d’améliorer le cadre de vie des citadins.

Le quartier dédié au design connu sous le nom de Helsinki Design District forme un vivier de créativité en plein cœur d’Helsinki, en proposant sur à peine plus d’un kilomètre carré une concentration de plus de 180 boutiques de design, d’ateliers de créateurs et de bars et restaurants branchés, sans oublier plusieurs hôtels aménagés dans un style résolument design. Facile à localiser grâce à un plan d’Helsinki spécialement édité pour l’événement, ce quartier compte par ailleurs le Design Museum, le Museum of Finnish Architecture et le Design Forum Finland.

Tous les ans à l’automne, le Helsinki Design Week attire l’attention sur les métiers créatifs en lançant de nouvelles idées et en suscitant le débat public. Egalement, l’événement The Masters of Arts organisé chaque printemps par l’Université des Arts et du Design d’Helsinki, sert de vitrine aux diplômés récents les plus talentueux de cette institution. Enfin, la Nuit des Arts, qui se tient à Helsinki tous les ans à la fin août, attire un très grand nombre d’habitants autour des différents spectacles, expositions, concerts gratuits et autres événements proposés pour l’occasion. (AV)

Liens (en anglais):

World Design Capital Helsinki 2012
Design District Helsinki
Design Museum
Museum of Finnish Architecture
Design Forum Finland
Helsinki Design Week

Le design ancré dans la vie des gens est le thème qui survolera le World Design Capital 2012 d’Helsinki et de ses événements. L’approche que Helsinki a du design est une perspective large ; le design recoupe tous les processus qui se traduisent par une amélioration sociale, économique et culturelle. Le public rassemblé sur les marches au pied de la cathédrale d’Helsinki pour une présentation vidéo du WDC2012.© Le World Design Capital 2012 d’Helsinki

L’industrie Finlandaise du design

Sous la direction du designer Hannu Kähönen, Creadesign Oy a participé à la création de la nouvelle série de poêles avec fours pour la société Tulikivi Oy. Les fours modernes et aux lignes pures, en stéatite utilisent des pierres modulaires de taille standard et ils satisfont aux réglementations très strictes en matière d’émissions de particules.

Sous la direction du designer Hannu Kähönen, Creadesign Oy a participé à la création de la nouvelle série de poêles avec fours pour la société Tulikivi Oy. Les fours modernes et aux lignes pures, en stéatite utilisent des pierres modulaires de taille standard et ils satisfont aux réglementations très strictes en matière d’émissions de particules.Photo: Creadesign

Design Forum de Finlande a pour vocation de promouvoir le design finlandais, dans le pays et à l’étranger. Il organise des expositions, crée des publications, gère des magasins du Design Forum, diffuse des informations et attribue des prix. Design Forum de Finlande est géré par la Société pour l’artisanat et le design, fondée dès 1875, ce qui en fait la vice-doyenne des organisations de design dans le monde.

Le Musée du design, anciennement Musée d’art et du design, retrace l’histoire du design, gère une collection d’objets et organise toute une variété d’expositions, dont certaines franchissent les frontières. Les origines du musée remontent aussi au 19ième siècle : les premiers objets destinés aux collections furent acquis en 1873. Aujourd’hui ses collections totalisent 35.000 objets, 40.000 dessins et 100.000 images. Le Musée Arabia, à Helsinki, est consacré aux céramiques ; les musée du verre situés à Iittala et à Nuutajärvi font également partie du Musée du design.

Situé à Riihimäki, à 50 kilomètres au nord d’Helsinki, le Musée du verre finlandais est un musée national spécialisé dans le design verrier et l’histoire de ce matériau. D’autres musées consignent les artisanats et l’art appliqué finlandais : ce sont notamment, le Musée d’artisanat de Finlande à Jyväskylä, à 270 kilomètres au nord de la capitale, et le Musée Alvar Aalto, dans la même ville. Le studio et la demeure du célèbre architecte et designer se trouvent à Helsinki. Le Village de Fiskars, un centre d’art et de design situé à 100 kilomètres à l’ouest d’Helsinki, organise également des expositions et des événements.

La Finlande s’honore de compter un grand nombre d’établissements de formation liée au design. L’École supérieure d’art et de design, fondée en 1871, compte parmi les meilleures écoles de design en Europe ; c’est aussi l’une des plus respectées dans le monde. Aujourd’hui, elle fait partie de la nouvelle université Aalto. La faculté des arts et du design de l’université de Laponie constitue le centre de l’enseignement du design en Finlande du Nord. Parmi les écoles professionnelles supérieures de la spécialité, la plus connue est l’Institut du design de Lahti, à 100 kilomètres au nord d’Helsinki.

Créée en 1911, l’Association finlandaise des designers Ornamo a pour mission de promouvoir les intérêts des designers finlandais. Elle regroupe environ 2.400 professionnels du design – designers industriels et designers d’intérieur – artisans et artistes textiles, designers de mode. Les designers de la graphie ont leur propre association, Grafia, créée en 1933. (AV)

Liens (en anglais):

Design Forum Finland
Design Museum
Aalto Universíty / School of Art & Design
Craft Museum of Finland
The Finnish Glass Museum
Alvar Aalto Foundation
Museum of Finnish Architecture
The Finnish Association of Designers Ornamo
Grafia, Association of Professional Graphic Designers in Finland

Hannu Kähönen: Un poids-lourd du design

Designer industriel, nommé professeur d’art par le Conseil des arts de Finlande, Hannu Kähönen est le fondateur et le PDG de Creadesign Kähönen. Connu pour sa versatilité qui va du design stratégique à l’identité d’entreprise et au design du produit, il s’est vu décerner par Design Forum de Finlande, en 2009, le Prix du design Kaj Franck.

Parmi les travaux de Kähönen citons les verrous et les clés Abloy, les bâtons de ski Exel et les trams et autobus à plancher bas d’Helsinki. Kähönen appliquent volontiers cette approche « design pour tous », qui intègre l’accessibilité et les considérations environnementales au processus du design. Comment garantir aux seniors qu’ils pourront vivre chez eux le plus longtemps possible ? Quel sorte d’équipement est nécessaire aux services de soin à domicile ? Le design de haute qualité contribue à la sécurité des usagers et à leur bien-être.

Depuis un certain temps déjà, Creadesign de Kähönen a mis l’accent sur des concepts de produits orientés vers le design, de futures marques disponibles pour permettre à l’industrie d’en avoir la licence. Entre autres points d’importance on retient l’utilité, la pliabilité et le recyclage. L’une des innovations que l’on doit à Kähönen est la chaise pliante 2F, en contreplaqué de bouleau. Elle se plie dans les deux sens, et présente une couleur différente de chaque côté. Une fois pliée, la chaise n’a que 25 millimètres d’épaisseur ; l’espace requis pour stocker cent chaises n’atteint qu’un mètre carré.

Autre innovation, le pont Klapi peut s’acheter au mètre et être assemblé sur place, sans nécessiter d’outils particuliers. Sa construction est basée sur des pièces identiques qui peuvent être assemblées à la largeur ou à la longueur voulues. Un pont Klapi peut être réalisé en pierre, en bois ou en plastique. Ce design, qui conserve les matériaux en tirant parti de matériaux recyclés et localement disponibles, est véritablement durable, sur le plan écologique. (AK)

Hannu KähönenPhoto: Liisa Valonen

La mode finlandaise: originale, elle vous appartient

Créé par Alvar Aalto, le vase Aalto est également connu sous le nom de Vase Savoy. Célèbre dans le monde entier, cet objet en verre est aussi une icône du design finlandais. Ce vase fut créé pour participer à un concours de design pour la Verrerie Iitala, en 1936 ; il célèbrera en 2011 son 75ième anniversaire. Son nom de Vase Savoy lui vient du fait qu’il fut inclus dans une collection de créations d’Alvar et d’Aino Aalto pour le restaurant Savoy, qui ouvrit ses portes en 1937, à Helsinki.

Créé par Alvar Aalto, le vase Aalto est également connu sous le nom de Vase Savoy. Célèbre dans le monde entier, cet objet en verre est aussi une icône du design finlandais. Ce vase fut créé pour participer à un concours de design pour la Verrerie Iitala, en 1936 ; il célèbrera en 2011 son 75ième anniversaire. Son nom de Vase Savoy lui vient du fait qu’il fut inclus dans une collection de créations d’Alvar et d’Aino Aalto pour le restaurant Savoy, qui ouvrit ses portes en 1937, à Helsinki.Photo: Iittala/Arabia imagebank

La mode finlandaise est réputée pour sa qualité et pour son originalité. Son caractère fonctionnel et le souci des conditions météorologiques qui prévalent sont des évidences à cette haute latitude; mais les designers finlandais aiment aussi expérimenter, créant une mode hardie qui transgresse les tendances saisonnières.

La mode finlandaise vit une fascinante mutation. Au cours des dernières années, un certain nombre de nouveaux stylistes ont lancé d’intéressantes collections, tandis que des marques bien établies – comme Vuokko Nurmesniemi, Jukka Rintala, Ritva-Liisa Pohjalainen et Ritva Falla – continuent d’affirmer vigoureusement leur présence.

Les stylistes de mode finlandais contemporains ont un point commun : leurs créations ne sont pas destinées aux masses. Elles sont, au contraire, conçues pour les individus qui ont un sens poussé du style, quelle que soit la touche privilégiée – la durabilité écologique, la mode de la rue ou le chic classique.

Le recyclage est une mégatendance en ce moment ; Globe Hope fait figure d’entreprise pionnière sur ce front. Les trésors de l’époque sont aussi une source d’inspiration pour un certain nombre de stylistes et pour de petites marques. Parmi ceux qui donnent leur préférence au classicisme, on trouve Anna Ruohonen, établie à Paris ; les sœurs Päivi et Anna Haaksiluoto ; Naoto Niidome, avec sa collection exclusive ; et Anssi Tuupainen, qui concentre ses efforts sur la mode masculine. Des styles distincts, idiosyncratiques, ont été créés par Tuomas Laitinen et sa sœur Anna ; le duo Rinne Niinikoski ; le magicien de la mode de rue Daniel Palillo ; Hanna Sarén ; Tiia Vanhatapio ; IVANAhelsinki de Paola Suhonen ; et Mika Piirainen de Marimekko.

De nombreux designers consacrent leurs efforts aux chaussures et aux accessoires. Janne Lax célèbre la tradition de l’artisanat avec ses chaussures St Vacant. Etablie à Londres, Julia Lundsten est une créatrice internationalement reconnue de la chaussure ; en 2007, le Prix du Jeune Designer de l’Année lui a été attribué par le Design Forum de Finlande. Minna Parikka est réputée pour ses chaussures et ses sacs qui rayonnent du glamour des années 1950. Sanna Kantola et Bruno Beaugrand créent des sacs et des accessoires pour leurs Lumi Accessories ; Virva Launo a rénové la collection des sacs Marimekko. Ville Lehtinen crée des bonnets et des sacs réalisés au crochet et à la main pour sa marque Outo Wear. Les cravates, ras du cou, cols et encolures créés par Jenni Ahtiainen pour la collection gTIE représentent quelque chose qui sort de l’ordinaire. (AV)

IVANAhelsinki mise sur les choix éthiques en faisant fabriquer ses articles en Finlande. De gauche à droite, Nelly, Paige et Reese portent des modèles de la collection 2010.© IVANAhelsinki

Paola Suhonen: une mode espiègle et hardie

IVANAhelsinki, une griffe, et une entreprise familiale finlandaise depuis 1988, gérée par la styliste finlandaise Paola Ivana Suhonen et commercialisée par sa sœur Pirjo, forme un mélange pénétrant de mélancolie slave, de folklore romantique, d’idiome formel, scandinave et réducteur, de patrons imprimés et de respect de la tradition.

IVANAhelsinki insiste sur les choix éthiques. Les vêtements et les accessoires, faits mains, sont fabriqués en Finlande sous forme de pièces réalisées en atelier. IVANAhelsinki a également été la première d’une nouvelle vague de griffes finlandaises que l’on a pu voir, en 2007, dans les défilés de mode de la Semaine de la mode parisienne. L’expression originale, espiègle et visuelle sur le plan graphique, a été la marque commerciale du designer Paola Suhonen. Paola a également été récompensée pour avoir créé des designs imprimés à la pointe du progrès, utilisés par des marques internationales de premier plan parmi lesquelles Google, Topshop, des snowboards Head, Swarovski, Coca-Cola, Canon, Amnesty International, et le Mori Art Centre de Tokyo. Sa passion et sa motivation pour la mode et le style de vie romantique ont conduit à son emploi temporaire le plus récent, comme rédacteur-en-chef de Love Contemporary, un magazine imprimé et une boutique en ligne, flambant neufs. (AK)

Paola Suhonen© IVANAhelsinki

Art appliqué et design industriel 

Avec d’autres pièces de la collection d’œuvres d’art de Koskinen, Globet explore la frontière entre le quotidien et le décoratif, l’ordinaire et le festif. Goblet, créé par Harri Koskinen, séries d’œuvres d’art Iitala, 2009.Photo: Iittala/Arabia imagebank

L’art appliqué finlandais plonge ses racines dans une vigoureuse tradition vernaculaire et dans une forte culture des objets. Le rôle actif pris par la Société finlandaise des arts et du design (fondée en 1875), a offert une base à l’éducation et aux activités internationales lors des expositions mondiales et des grands concours internationaux.

Les expositions mondiales qui, dans les années 1930, ont fait connaître le nom d’Alvar Aalto dans les médias internationaux en sont des exemples bien connus ; de même, les triomphes enregistrés à la Triennale de Milan, dans les années 1950 et 1960, ont fait des designers Tapio Wirkkala, Timo Sarpaneva, Antti Nurmesniemi et Nanny Still des icônes nationales. Le design verrier a été particulièrement acclamé à l’échelle internationale ; aujourd’hui, des entreprises comme Iitala veillent au maintien des traditions.

En 50 ans, les temps ont changé, les besoins également ; mais, l’évocation de cette histoire unique permet de comprendre, plus aisément, pourquoi les Finlandais entretiennent une relation aussi étroite avec le design. Dans la seule région métropolitaine d’Helsinki on dénombre environ 10.000 professionnels du design ; le nombre des entreprises orientées vers le design atteint 110.000 à 200.000, selon la définition retenue.

Le design industriel joue un rôle discret mais omniprésent dans nos vies quotidiennes. Quelqu’un a créé les téléphones mobiles et les ascenseurs que nous utilisons, de même que les signalisations que nous voyons dans les transports publics. Les défis auxquels les designers de demain seront confrontés ne seront pas seulement liés au développement durable mais également au design des services.

Parmi ceux qui donnent le ton, au chapitre du design industriel, on trouve Nokia, Koné, Metso, Fiskars, Iittala, Rocla, Suunto et Vaisala. De plus en plus, les entreprises intègrent le design à leurs activités; un fait reconnu par le plus important concours de design organisé en Finlande – la biennale Fennia Prize ! On trouve des agences actives de design industriel, comme Creadesign, ED-Design, Linja-design et Muotohiomo, ainsi que des équipes internes et fébriles comme les personnels de Palodex, Rocla et Suunto.

Les prix et récompenses permettent de faire mieux connaître les designers industriels – lesquels, autrement, tendent à rester anonymes. Hannu Kähönen, professeur d’art et lauréat du Prix du Design Kaj Franck 2009, en est un exemple, tout comme Arni Aromaa et Sauli Suomela de Pentagon Design, élus Designers industriels 2010 par l’association des designers finlandais Ornamo.

L’artisanat et les arts appliqués s’honorent aussi de perpétuer un héritage respecté en Finlande. L’expérimentation artistique marque, souvent, une phase importante qui prélude à l’innovation industrielle et à la production en série. L’art céramique et l’art verrier finlandais ont une forte présence contemporaine. Les céramistes ont pour nom Kirsi Kivivirta, Nathalie Lahdenmäki, Heini Riitahuhta et Kim Simonsson ; parmi les designers verriers, on trouve Anu Penttinen, Harri Koskinen, Markku Salo et Oiva Toikka.

Un groupe dynamique de céramistes travaille au sein du département d’art de la Société Arabia. Les légendaires villages des souffleurs de verre de Nuutajärvi (1793) et d’Iitala (1881) continuent de produire des articles faits main et des objets en verre destinés à l’usage quotidien. En outre, il existe un grand nombre de petits ateliers de design un peu partout en Finlande, jusqu’aux contrées les plus septentrionales de la Laponie.

L’adhésion à la tradition locale et l’attachement aux matériaux sont typiques chez les professionnels de l’artisanat comme ceux que réunissent Ornamo et l’Association finlandaise des artistes et des designers, TAIKO. Les jeunes designers, en particulier, ont visé de nouvelles dimensions tout en préservant la tradition ; à titre d’exemples, MIE, un groupe d’artistes textiles domicilié à Rovaniemi, et des groupes de designers comme Anteeksi et Design Migration. Tout en étant profondément enracinés dans leur propre culture, des designers finlandais de tout âge recherchent activement de nouvelles influences et participent fréquemment à des manifestations internationales comme les semaines du design à Tokyo et à New York. (AK)

Un citoyen du monde du design: Harri Koskinen

Designer et fondateur de Friends of Industry Ltd, Harri Koskinen est réputé pour ses produits de design aux lignes dépouillées, créés pour des marques mondiales comme Issey Miyake, Magis, Montina, Venini, Oluce et Design House à Stockholm. Parmi ses premières créations, la lampe Block (1996), fait partie de la collection MoMA à New York. La chaise Muu, créée pour Montina, a valu à Koskinen le Compas d’Or italien en 2004, tandis qu’un haut-parleur de sous-grave (subwoofer) conçu par Koskinen pour Genelec remportait le Grand Prix Fennia, la plus haute distinction finlandaise du design. En novembre 2009, Koskinen a reçu le Prix Torsten et Wanja Söderberg, d’une valeur d’un million de couronnes suédoises, pour ses réalisations dans le domaine du design.

Qui est l’homme, le designer que l’on retrouve derrière toutes ces réalisations ? Les origines de Harri Koskinen sont profondément enracinées dans la campagne de la Finlande centrale, dans une localité nommée Karstula. Étudiant à l’institut du design de Lahti, il a remporté son premier concours de design et a commencé à travailler durant l’été 1996, alors qu’il était interne au village de Nuutajärvi, réputé pour ses verreries. Ceci devait marquer les débuts de sa coopération avec l’entreprise finlandaise Iitala. Sa plus récente collection d’œuvres en verre soufflé, Arts Works, a été présentée en septembre dernier au London 100% Design et à la Semaine du design de Tokyo en 2009. Mais le verre ne représente que le sommet de l’iceberg. Productif et varié, Koskinen se lance à lui-même des défis avec le plastique, l’acier et les textiles, comme ses imprimés couronnés, pour Marimekko, qui sont également produits sous la forme de papiers peints. La signature de Koskinen est un design unique, fonctionnel et minimaliste – l’esthétique au quotidien, dans tout ce qu’elle a de mieux, toujours avec une touche d’élégance qui échappe à l’emprise du temps. (AK)

Harri Koskinen Photo: Iittala/Arabia imagebank

Art commercial et design graphique

Janine Rewell compte parmi les nombreux jeunes graphistes finlandais, intéressés par l’agence d’illustration Agent Pekka. Conçue pour Atria, cette création est intitulée « Pour se sentir bien »

Janine Rewell compte parmi les nombreux jeunes graphistes finlandais, intéressés par l’agence d’illustration Agent Pekka. Conçue pour Atria, cette création est intitulée « Pour se sentir bien »
Photo: Agent Pekka

La Finlande vit actuellement un véritable boom du design graphique. L’illustration, la conception des polices de caractère, les environnements numériques et les identités d’entreprises sont des domaines forts. Le design graphique est facile à promouvoir sur l’Internet : les sites sur la cybertoile et les blogs permettent aux agences de toucher les audiences de toute la planète. De nombreux designers finlandais sont établis à l’étranger.

Le style finlandais, qui combine souvent l’héritage culturel de l’Est et de l’Ouest, a réalisé une percée. Riches dans la fantaisie et le détail ornemental, les illustrations de Klaus Haapaniemi jouissent d’une large reconnaissance internationale ; même constat pour Sanna Annukka, qui revient à l’épopée nationale finlandaise – le Kalevala – et au folklore finlandais. Kustaa Saksi et Pietari Koski, domiciliés respectivement à Amsterdam, pour le premier, et à Barcelone pour le second, sont passés maîtres du trait vigoureux et de l’utilisation des couleurs hardies. Sami Kortemäki est connu comme un des fondateurs d’Underware, spécialiste du design de police d’écriture. L’agence d’illustration Agent Pekka s’honore de compter dans ses rangs bon nombre des noms illustres du design graphique finlandais.

Parmi les noms de l’art commercial de haute qualité, Dog Design et Hahmo Design, font porter leurs efforts sur les identités d’entreprises. Tango Helsinki couvre une palette qui va du design des emballages à l’identité des marques et à la conception stratégique. Kokoro&Moi, de Teemu Suviala et d’Antti Hinkula attirent des clients de Finlande et de l’étranger. (AV)

La partie a commencé

Véritable thriller psychologique, Alan Wake est un jeu d’action/aventure vidéo développé par Remedy Entertainment et publié par Microsoft Games Studio, exclusivement pour Xbos 360.

Véritable thriller psychologique, Alan Wake est un jeu d’action/aventure vidéo développé par Remedy Entertainment et publié par Microsoft Games Studio, exclusivement pour Xbos 360.

L’histoire de l’industrie finlandaise des jeux est courte mais impressionnante. Les premières entreprises finlandaises de jeux ont fait leur apparition dans les années 1990 ; les entreprises existantes n’ont été fondées, dans leur majorité, qu’après le tournant de l’an 2000. Plus de 50 compagnies exercent en Finlande des activités de développement des jeux ; le chiffre d’affaires de cette industrie, y atteignait environ 87 millions d’euros en 2008.

De talentueux designers, dans ce domaine, ne cessent de générer des innovations uniques en leur genre. Les percées internationales qui ont été réalisées vont des jeux d’action comme les séries de Max Payne de Remedy Entertainment au jeu interactif comme Habbo Hotel, réalisé par Sulake. Les Finlandais sont également connus dans le monde entier pour leur expertise en synthèse d’images 3D.

Les classiques du jeu de l’avenir sont d’ores et déjà en cours de conception. On observe une spéculation industrielle constante sur l’endroit où le prochain classique finlandais verra le jour. En plus des entreprises mentionnées ci-dessus, d’autres méritent qu’on s’y intéresse, notamment Bugbear, Digital Chocolate, Frozen Byte, Housemarque, Mr Goodliving, RedLynx, Rovio Mobile (le développeur du célèbre jeu Angry Birds) et Sula Labs.

La Finlande est également la patrie de Nokia, bien sûr ; mais les jeux pour mobiles représentent presque autant que la production totale de l’industrie des jeux sur PC et sur consoles. Les jeux en direct et en ligne ont, certes, une part de marché plus restreinte, mais ils arrivent en force. Fait plus important encore, l’industrie du jeu et ses diverses branches constituent un important segment de ce secteur en expansion, en Finlande, qu’est le design de service.

Ainsi, l’agence finlandaise pour le financement de la technologie et de l’innovation – le TEKES – soutient les activités de recherche-développement du produit exercées par des entreprises innovatrices, notamment celle de l’industrie du jeu ; Neogames organise, pour sa part, la formation, la recherche, la mise en réseau internationale et les communications. (AK)

Liens (en anglais):

Play Finland

Habbo Hotel de Sulake Corporation est la plus grande communauté virtuelle mondiale pour les adolescents. Les communautés Habbo localisées dans le monde entier sont visitées, chaque semaine, par des millions d’ados.© Habbo Hotel

Un profil vigoureux dans l’ameublement

Eero Aarnio a conçu le fauteuil boule Ball Chair en 1963. Présenté en 1966 à Cologne, au salon international de l’ameublement, il y fit sensation, marqua la percée internationale d’Eero Aarnio et le début de toute une ligne de designs en fibre de verre, créés par le designer. Les versions les plus récentes incluent des vedettes supplémentaires comme l’intégration du lecteur baladeur MP3.

Eero Aarnio a conçu le fauteuil boule Ball Chair en 1963. Présenté en 1966 à Cologne, au salon international de l’ameublement, il y fit sensation, marqua la percée internationale d’Eero Aarnio et le début de toute une ligne de designs en fibre de verre, créés par le designer. Les versions les plus récentes incluent des vedettes supplémentaires comme l’intégration du lecteur baladeur MP3.Photo: Design Eero Aarnio

L’ameublement est un des secteurs les plus vigoureux du design finlandais: la chaise Ball et la chaise à bascule Pastille d’Eero Aarnio sont, avec la chaise à trois pieds et la chaise Paimio créés par Alvar Aalto, des icônes qui ont représenté la Finlande sur le plan international. Les atouts du design finlandais sont clairement visibles dans le design de l’ameublement : connaissance des matériaux, fonctionnalisme et clarté de l’expression formelle. Le design d’Aalto des années 1930 reste pertinent, tandis que les meubles créés par Ilmari Tapiovaara et par d’autres, dans les années 1950 et 60 sont à nouveau en production.

Mais la Finlande s’honore d’avoir une nouvelle génération de designers talentueux qui créent les meubles du 21ième siècle : Timo Ripatti, Antti Kotilainen, Mikko Laakkonen, Ilkka Suppanen et Terhi Tuominen, pour n’en nommer que quelques-uns. Harri Koskinen a reçu, en 2004, le prestigieux Compas d’or pour sa chaise Muu.

Le bois reste un matériau important, et les innovations techniques ont généré de nouvelles possibilités, qu’il s’agisse de structures ou de formes. Le contreplaqué peut être comprimé et cintré de nouvelles manières. Les structures en contreplaqué mince, comme les panneaux muraux acoustiques de Jouko Kärkkäinen, sont presque translucides tout en étant solides. Grâce au traitement thermique, les bois finlandais sont durcis et rendus résistants à l’humidité.

Les considérations environnementales sont désormais prises en compte dans le design de l’ameublement. Les matériaux ont une provenance locale, des efforts sont déployés pour gérer la production de manière écologique, le cycle de vie du produit retient l’attention. Le Durat, matériau finlandais à base de plastique recyclé, se prête à la réalisation de structures en feuilles, comme les tables et les bancs créés par Eeva Lithovius. Le bambou, qui croît rapidement, s’est fait une place aux côtés du bois local. La chaise Compos de Samuli Naamanka est l’illustration par excellence du design écologique : elle est 100% en fibre naturelle biodégradable, pieds et bâti sont en acier recyclable. (AV)

Eero Aarnio – maître des formes

Eero Aarnio (né en 1932) est un des plus fameux designers finlandais en exercice. Chacun se souvient de la chaise Ball, de la chaise à bascule Pastille et de la chaise Puppy – formes solides, couleurs intenses, fibre de verre, acrylique, idées originales. La chaise Ball, qui fit son apparition en 1963, devint le premier succès international d’Aarnio. Celui-ci a attiré l’attention, de manière significative, en 2008, en recevant le Prix du Design Kaj Frank, en Finlande, et le Compas d’Or, en Italie. Il était le troisième Finlandais honoré par cette distinction italienne.

Au premier abord, les produits créés par Aarnio ne se conforment pas aux caractéristiques typiques du design scandinave : ces produits sont exceptionnellement riches en formes, en couleurs et en surprises. On y retrouve pourtant deux caractéristiques bien scandinaves : la solide fonctionnalité et le caractère pratique. La forme de Pastille est excellente pour s’asseoir. Et la chaise Bubble est fabriquée comme on fait une bulle de savon, en soufflant – simple et ingénieux ! Forme et matériau vont de pair : le matériau – bois, plastique, acrylique, fibre de verre – rend la forme possible, tandis que la forme dicte quel matériau peut être utilisé dans sa fabrication.

Aarnio continue, dans son séniorat, d’avoir des idées à foison. Son processus de design est rapide, générant de nouveaux produits pour chaque exposition. Ces récentes années, Aarnio a fait porter ses efforts sur le design de l’éclairage, enrichissant ce domaine d’innovations surprenantes grâce à ses idées sur la forme. Les techniques de fabrication n’ont plus de secret pour Aarnio, tout particulièrement le travail du plastique ; le designer comprend comment réaliser un produit, de manière aussi efficace que possible en terme de coût – sans, bien sûr, sacrifier la qualité ou la forme. (AV)

Par Aila Kolehmainen et Anne Veinola, 2010, mise à jour février 2012