A chaque région finlandaise ses atouts

Consultez notre carte interactive des 19 régions finlandaises et découvrez les atouts propres à chacune d’elles.

Lire article

Qu’elles aient pour atout principal la nature, l’Histoire, la culture ou des événements spécifiques, toutes les 19 régions finlandaises sont riches de leurs particularités respectives. La carte montre le découpage du territoire finlandais entre régions, les lignes grisées correspondant aux frontières des provinces historiques du pays. Cliquez sur les armoiries pour en savoir plus!

Map © Service national du Cadastre de Finlande


1. Åland (Ahvenanmaa)

Faire une croisière à Åland au milieu des centaines de petites îles que compte l’archipel de Kökar est une expérience extraordinaire.

Faire une croisière à Åland au milieu des centaines de petites îles que compte l’archipel de Kökar est une expérience extraordinaire.Photo: Robert Smith/Visit Finland

A bien des égards, Åland est différente des autres régions finlandaises : il s’agit d’un archipel situé à l’entrée du golfe de Botnie et formé de milliers d’îles et d’îlots, sur lesquels seules 80 îles de plus grande importance sont habitées. Åland forme par ailleurs une région autonome et démilitarisée ayant le suédois pour seule langue officielle. Mariehamn, la capitale de ces îles, est une ville portuaire internationale fort animée grâce à sa situation géographique à mi-chemin entre la Suède et la Finlande continentale.

Back to top

2. Finlande propre (Varsinais-Suomi)

Le Château de Turku est la plus importante construction médiévale encore visible en Finlande.

Le Château de Turku est la plus importante construction médiévale encore visible en Finlande.Photo: Elina Sirparanta/Visit Finland

Historiquement, la région portait le simple nom « Finlande » du fait qu’elle était le berceau de la tribu des Finnois, les deux autres principales tribus réparties sur l’actuel territoire de la Finlande étant à l’origine les Tavastiens et les Caréliens. La capitale régionale Turku a aussi été Capitale européenne de la culture en 2011. Parmi les endroits remarquables de la région, il y a lieu de citer la petite ville de Naantali, connue pour son très populaire parc à thème du Moomin World de même que pour la Villa Kultaranta, résidence officielle d’été des présidents de la République finlandais. Par ailleurs, la région est particulièrement fière se son pittoresque archipel marin.This region was historically called Finland as it was the home of the tribe known as the Finns (while other regions of southern Finland were inhabited by the Tavastians and the Karelians). Its capital, Turku, was the European Capital of Culture in 2011. Wellknown places within the region include the small town of Naantali, home of the popular Moomin World theme park, and Kultaranta, the summer residence of the President of Finland. The region also features the idyllic Archipelago Sea area.

Back to top

3. Uusimaa

La vieille ville de Porvoo est réputée pour ses ruelles historiques bordées de maisons pour la plupart en bois.

La vieille ville de Porvoo est réputée pour ses ruelles historiques bordées de maisons pour la plupart en bois.Photo: Jussi Hellsten/Visit Finland

La capitale finlandaise Helsinki est bien évidemment la ville la plus connue de la région de l’Uusimaa. Quant aux petites villes côtières très animées que sont Hanko, située sur une presqu’île à l’extrémité sud de la Finlande, et Porvoo, remarquable par son centre ancien particulièrement pittoresque, elles méritent absolument la visite. Il faut toutefois noter que l’Uusimaa ne compte pas que des centres urbains : c’est aussi une région agricole, sans compter qu’elle abrite quatre vastes parcs nationaux.

Back to top

4. Satakunta

La vieille ville de Rauma et son quartier de maisons en bois sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La vieille ville de Rauma et son quartier de maisons en bois sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO.Photo: Visit Finland

Tandis que le Satakunta (un nom qui signifie « une centaine ») est une importante région agricole, la capitale Pori est connue pour son histoire industrielle, de même que Rauma, deuxième ville de la région. Le centre ville ancien de celle-ci est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour la beauté de son architecture traditionnelle en bois. Les habitants du Satakunta s’expriment souvent dans des dialectes difficiles à comprendre en raison de la rapidité du débit verbal et de la tendance des locuteurs à abréger leurs mots.

Back to top

5. Kanta-Häme

Le Château du Häme, situé à Hämeenlinna et dont la construction remonterait au 14ème siècle, est l’un des principaux châteaux-forts royaux de Finlande représentatifs de l’époque médiévale.

Le Château du Häme, situé à Hämeenlinna et dont la construction remonterait au 14ème siècle, est l’un des principaux châteaux-forts royaux de Finlande représentatifs de l’époque médiévale.Photo: Visit Finland

La ville de Hämeenlinna et son château médiéval règnent sur cette région historique. Connus pour être fiables, persévérants et irréductibles, les habitants du Häme, appelés les Tavastiens, sont souvent vus comme l’archétype du Finlandais de base. Les Sept frères, célèbre roman d’Aleksis Kivi, a pour cadre le Kanta-Häme.

Back to top

6. Päijät-Häme

Avec son exceptionnelle acoustique souvent considérée comme l’une des meilleures au monde, le Palais Finlandia de Lahti héberge l’Orchestre symphonique de Lahti.

Avec son exceptionnelle acoustique souvent considérée comme l’une des meilleures au monde, le Palais Finlandia de Lahti héberge l’Orchestre symphonique de Lahti.Photo: Sami Lettojärvi/Visit Finland

Le Päijät-Häme s’étend au sud du lac Päijänne, deuxième plus grand lac de Finlande. Sa capitale Lahti est connue pour accueillir différentes compétitions olympiques de sports d’hiver ainsi que la Coupe du monde de saut à ski, une compétition organisée annuellement. Toujours à Lahti, le Palais Finlandia est une salle de concert réputée pour ses concerts de musique classique. La géographie de la région est fortement influencée par le Salpausselkä, un ensemble de moraines dont la formation remonte à l’âge glaciaire.

Back to top

7. Kymenlaakso

La rivière Kymijoki est l’un des plus grands cours d’eau de Finlande du Sud. Ici photographiée à Kotka, c’est une source importante d’hydro-électricité.

La rivière Kymijoki est l’un des plus grands cours d’eau de Finlande du Sud. Ici photographiée à Kotka, c’est une source importante d’hydro-électricité.Photo: Aleksi Koskinen/Visit Finland

Le mot Kymenlaakso signifie « vallée de la Kymi » (du nom de la rivière Kymijoki, l’un des plus importants cours d’eau de Finlande). Située dans le delta de cette rivière, la capitale régionale Kotka compte parmi les grands ports de Finlande. L’autre ville de taille significative de la région, Kouvola, est connue pour sa tradition ferroviaire, tandis que la petite localité de Jaala est riche d’un site industriel classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, avec sa scierie et son usine de pâte à papier ancienne témoignant de l’activité économique historique de tout le secteur.

Back to top

8. Carélie du Sud (Etelä-Karjala)

Les galettes de Carélie, appelées aussi « pirogues » de Carélie, sont une spécialité culinaire traditionnelle de cette région.

Les galettes de Carélie, appelées aussi « pirogues » de Carélie, sont une spécialité culinaire traditionnelle de cette région.Photo: Elina Sirparanta/Visit Finland

Située dans le voisinage de la frontière orientale de la Finlande, la Carélie du Sud englobe le fameux lac Saimaa ainsi que les pittoresques rapides d’Imatra, un site qui a attiré touristes et artistes au fil des siècles, sans compter la famille impériale russe qui appréciait elle aussi beaucoup l’endroit. Parmi les spécialités culinaires à essayer absolument dans cette région, citons les fameuses galettes en forme de pirogue, le ragoût de Carélie et les friands à la viande de deux variétés différentes appelées « vety » et « atomi » à Lappeenranta, ville où leur recette a été mise au point. Le slogan de la Carélie du Sud « Faites la cuisine, pas la guerre ! » résume bien l’esprit malicieux des gens de la région.

Back to top

9. Pirkanmaa

Après réhabilitation, le secteur industriel des usines Finlayson, à Tampere, abrite aujourd’hui des équipements socio-éducatifs et culturels ainsi que des restaurants.

Après réhabilitation, le secteur industriel des usines Finlayson, à Tampere, abrite aujourd’hui des équipements socio-éducatifs et culturels ainsi que des restaurants.Photo: Alexander Savin, Flickr.com, CC BY 2.0

Tampere, capitale du Pirkanmaa, est parfois appelée le « Manchester de la Finlande » du fait de ses bâtiments en brique rouge et de son passé industriel. Non loin de Tampere, on trouve la petite ville de Nokia où l’activité du géant de la téléphonie mobile finlandaise a commencé en 1865 avec à l’origine l’exploitation d’une usine de pâte à papier. Parmi les spécialités culinaires de la région, il faut goûter au mustamakkara, un boudin noir qui se sert avec de la confiture d’airelles et du lait et qu’on trouve sur les étals de tous les marchés.

Back to top

10. Savonie du Sud (Etelä-Savo)

Avec une population de seulement 310 individus environ, les phoques annelés du Saimaa sont l’une des espèces animales les plus menacées de la planète.

Avec une population de seulement 310 individus environ, les phoques annelés du Saimaa sont l’une des espèces animales les plus menacées de la planète.Photo: Guido Muratore/Visit Finland

Située en Savonie du Sud, la ville de Savonlinna est remarquable par son festival d’opéra, organisé tous les ans dans l’enceinte du château médiéval d’Olavinlinna. Le site du festival est entouré de paysages lacustres spectaculaires au milieu desquels les visiteurs pourront, avec un peu de chance, repérer des phoques annelés du Saimaa, une espèce extrêmement rare. La région est également connue pour ses édifices religieux, par exemple le monastère orthodoxe de Valamo, le couvent de Lintula et l’église de Kerimäki, d’ailleurs le plus grand lieu de culte en bois du monde.

Back to top

11. Ostrobothnia (Pohjanmaa)

Des abris à bateaux à Raippaluoto, une localité située à l’extrémité nord de la Baltique sur le golfe de Botnie ; c’est à cet endroit que le bras de mer séparant la Finlande des côtes suédoises est le plus resserré.

Des abris à bateaux à Raippaluoto, une localité située à l’extrémité nord de la Baltique sur le golfe de Botnie ; c’est à cet endroit que le bras de mer séparant la Finlande des côtes suédoises est le plus resserré.Photo: Kari Palsila/Visit Finland

L’Ostrobotnie est l’une des deux régions finlandaises avec Åland où la communauté de langue maternelle suédoise se trouve en majorité. Les paysages de la région présentent très peu de reliefs, ce qui la différencie nettement du reste de la Finlande ; par ailleurs, ses sols particulièrement fertiles se prêtent bien à l’agriculture. A quelques encablures de la capitale régionale Vaasa s’étend l’archipel de Kvarken, dont le site est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Back to top

12. Ostrobotnie du Sud (Etelä-Pohjanmaa)

etela-pohjanmaa_340px

Photo: Miika Havo/Seinäjoen Tangomarkkinat

L’Ostrobotnie du Sud est essentiellement connue pour être la région d’origine du groupe les Dudesons, célèbres pour leurs prestations scéniques survoltées, ainsi que pour que le Festival de Tango, un événement annuel qui a pour cadre la capitale régionale Seinäjoki. Cette partie de l’Ostrobotnie est baignée par de nombreux cours d’eau et compte parmi ses atouts des terres agricoles parmi les plus fertiles de Finlande. Les Ostrobotniens du Sud passent pour des gens à la fois francs du collier et têtus.

Back to top

13. Finlande centrale (Keski-Suomi)

Jyväskylä, la plus grande ville de Finlande centrale, est entourée de nombreux lacs.

Jyväskylä, la plus grande ville de Finlande centrale, est entourée de nombreux lacs.Photo: Suomen Ilmakuva Oy/Visit Finland

Il faut noter que le nom « Finlande centrale » prête quelque peu à confusion et ne doit pas être pris à la lettre : la région se trouve plus précisément au sud de la partie centrale du pays, un secteur où les lacs sont nombreux : c’est d’ailleurs ce caractère lacustre qui a valu son nom au Rallye dit des Mille Lacs, qui a lieu ici tous les ans. Le paysage urbain de la capitale régionale Jyväskylä est dominé par les constructions du célèbre architecte finlandais Alvar Aalto.

Back to top

14. Ostrobotnie centrale (Keski-Pohjanmaa)

La Nuit vénitienne, une tradition établie à Kokkola depuis plus de 100 ans, culmine avec des illuminations qui se succèdent sur plusieurs kilomètres de bande côtière : torches allumées en bord de mer, feux de joie et feu d’artifice sont au programme.

La Nuit vénitienne, une tradition établie à Kokkola depuis plus de 100 ans, culmine avec des illuminations qui se succèdent sur plusieurs kilomètres de bande côtière : torches allumées en bord de mer, feux de joie et feu d’artifice sont au programme.Photo: City of Kokkola

La capitale de l’Ostrobotnie centrale est Kokkola. Toute la région est essentiellement connue pour ses traditions en rapport avec les musiques populaires, comme en témoigne par exemple le Festival de Kaustinen, plus important événement de musiques folk des pays nordiques, organisé tous les ans dans le village du même nom. Vous avez de grandes chances de voir aussi beaucoup de vaches dans cette région, car les environs de Kokkola comptent les plus grosses exploitations laitières du pays. Quant à Kokkola même, la ville est célèbre pour ses festivités de la Nuit vénitienne, qui y ont lieu tous les ans à la fin août.

Back to top

15. Savonie du Nord (Pohjois-Savo)

Le championnat du monde de porter d’épouse de Sonkajärvi vaut à ce coin de Finlande une indéniable publicité internationale.

Le championnat du monde de porter d’épouse de Sonkajärvi vaut à ce coin de Finlande une indéniable publicité internationale.Photo: Visit Finland

Les Savoniens ont la réputation d’être futés, communicatifs et spirituels. Dans le droit fil de ces traits de caractère, la région accueille tous les ans le championnat du monde de porter d’épouse, un événement qui se tient à Sonkajärvi. Dans la capitale régionale Kuopio, une halle couverte est très appréciée des visiteurs pour son architecture 1900, son vaste choix de produits et son ambiance typique, le clou de la visite pouvant être par exemple la dégustation sur place du fameux kalakukko, un plat de poisson en croûte de seigle.st.

Back to top

16. Carélie du Nord (Pohjois-Karjala)

Le mont Koli, en Carélie du Nord, se trouve au centre d’un important parc national.

Le mont Koli, en Carélie du Nord, se trouve au centre d’un important parc national.Photo: Hernan Patino/Visit Finland

Les Caréliens du Nord sont souvent dépeints comme chaleureux, accueillants et communicatifs. Ces adjectifs s’appliquent aussi au Festival Ilosaarirock, un important événement musical qui a lieu tous les ans dans la capitale régionale Joensuu. Régulièrement citée comme le festival de musique le plus convivial du pays, cette fête attire des spectateurs et des musiciens et groupes du monde entier. Quant à ceux qui viennent dans la région pour s’immerger dans le calme de la nature, ils trouveront leur bonheur au milieu des paisibles paysages du parc national de Koli, connu pour ses points de vue impressionnants qui ont inspiré de nombreux artistes finlandais, de Sibelius à Gallen-Kallela.

Back to top

17. Ostrobotnie du Nord (Pohjois-Pohjanmaa)

Longue de 135 km, la rivière Oulanka (ici photographiée à Kuusamo) fait partie du bassin hydrographique de la rivière Koutajoki, un cours d’eau qui se jette dans la mer Blanche en Russie.

Longue de 135 km, la rivière Oulanka (ici photographiée à Kuusamo) fait partie du bassin hydrographique de la rivière Koutajoki, un cours d’eau qui se jette dans la mer Blanche en Russie.Photo: Hannu Hautala/Visit Finland

Oulu, la capitale de cette vaste région, est bien connue en tant que pôle technologique et siège de nombreuses startups. La région a pourtant bien plus à offrir : elle compte pour atout par exemple la ville de Kuusamo, avec non loin de là la station de sports d’hiver de Ruka, sans parler des vastes étendues de nature sauvage immaculée et des parcs nationaux du secteur. Les contrastes qui caractérisent les paysages finlandais sont ici à leur summum, puisque la région comprend aussi bien des secteurs côtiers au relief plat, des marécages de vaste envergure et des hautes terres recouvertes d’une nature vierge.

Back to top

18. Kainuu

Hyrynsalmi est avant tout populaire pour sa station de sports d’hiver voisine d’Ukkohalla, mais aussi (ci-dessus) pour son championnat annuel mondial de football dans la boue!

Hyrynsalmi est avant tout populaire pour sa station de sports d’hiver voisine d’Ukkohalla, mais aussi (ci-dessus) pour son championnat annuel mondial de football dans la boue!Photo: Visit Finland

Un tiers du territoire du Kainuu est recouvert de marécages, ce qui a donné l’idée aux imaginatifs habitants du coin de tirer parti de cette caractéristique naturelle : c’est ainsi qu’a été institué le championnat mondial de football dans la boue qui se tient tous les ans dans le village de Hyrynsalmi. Le baseball finlandais est un autre sport très populaire dans cette région. A noter aussi que c’est dans le Kainuu qu’Elias Lönnrot a entrepris de réunir en recueil des poèmes chantés de tradition ancestrale qui ont fini par constituer l’épopée nationale finnoise : le Kalevala.

Back to top

19. Laponie (Lappi)

La totalité des rennes de Laponie sont des animaux domestiques, ce qui implique qu’il est interdit de les chasser.

La totalité des rennes de Laponie sont des animaux domestiques, ce qui implique qu’il est interdit de les chasser.Photo: Mikko Ryhänen/Visit Finland

La Laponie est la région la plus vaste et la plus septentrionale de la Finlande. Certaines municipalités du Grand Nord comptent une importante population de Samis, membres de la communauté autochtone de cette région. Il va sans dire que la spécificité de la Laponie lui vient du Père Noël, des rennes, des aurores boréales et de ses immenses étendues de nature vierge. Tout cette partie de la Finlande se prête parfaitement aux activités extérieures comme le ski, la randonnée, le rafting sur rapides et les excursions en motoneige. La région a pour capitale Rovaniemi.

Back to top

 

Par Emilia Kangasluoma, Katariina Lius et Kasperi Teittinen, décembre 2013